Si nous devenons tous des lucioles, cela fera beaucoup de lumière. Ne nous contentons pas de recevoir cette lumière. Transmettons-la et partageons-la avec les autres.

(4 et 5 février, Kozhikode, Kerala – tour de l’Inde 2020)

Amma s’est rendue à Kozhikode pour les deux jours de festival Brahmasthanam (temple consacré par Amma). À son arrivée, elle a distribué un repas béni à tous ceux qui étaient venus l’accueillir.

Vatsala, célèbre écrivain en malayalam, la langue du Kerala, et Ali Akbar, réalisateur de renom, faisaient partie des dignitaires venus assister au programme. Vatsala a dit : « Quand je vois Amma, je me rappelle les grands services qu’elle rend aux autres. Elle se déplace ici chaque année pour glorifier l’attitude de service que nous devons tous adopter. Il n’y aura jamais de paix ni de tranquillité en ce monde sans le dévouement incessant de gens comme Amma. Pour ce faire, longue vie à Amma pour bénir le monde. Grâce à la pureté de sa vie, elle continuera de vivre dans le cœur des gens, à tout jamais. »

Ali Akbar a également parlé d’Amma : « Je pense que c’est une grande chance d’être ici. Si vous me demandez qui est Amma, je vous répondrai qu’Amma est le siège de Brahman. La création, la durée, la destruction viennent tous d’elle. Nous devons gommer notre ego, nous débarrasser de l’inertie et de l’hyperactivité pour recevoir la connaissance qui est immortelle, la connaissance qui est nectar d’immortalité. C’est pour cela que des milliers de personnes viennent rencontrer Amma. Elle n’a rien d’autre à donner. Elle veut transmettre cette connaissance. Et chacun d’entre nous qui reçoit cette lumière devient une petite luciole. Si nous devenons tous des lucioles, cela fera beaucoup de lumière. Ne nous contentons pas de recevoir la lumière. Transmettons-là et partageons-la avec les autres. Puisse Amma nous bénir tous. »

Amma a délivré son enseignement spirituel à l’assistance. « Dès le plus jeune âge, les parents doivent cultiver chez leurs enfants la conscience des lois universelles. De nos jours, beaucoup de parents mettent un smartphone dans la main de leurs enfants dès qu’ils se mettent à pleurer. Cette solution peut aider temporairement à apaiser la colère de l’enfant. Mais si en parallèle, les parents n’inculquent pas de valeurs spirituelles à leurs enfants, il se pourrait bien qu’ils pleurent pour le restant de leurs jours. Ce sont les valeurs spirituelles qui donnent aux enfants la force d’affronter et de surmonter toutes les épreuves et chagrins de la vie. »

Amma a distribué des sacs en tissu aux jeunes d’AYUDH (branche jeunes inspirée par Amma), donné leur premier repas solide à dix-huit bébés et remis à une femme sans ressources la clef d’une maison neuve construite pour elle par les soins de bénévoles de la région. Amma a également distribué aux dévots des plants de légumes à repiquer dans leurs jardins personnels, pour promouvoir l’agriculture biologique.

Pendant qu’Amma donnait le darshan, des étudiants de l’école d’Amma et des dévots locaux ont présenté plusieurs spectacles culturels.

Le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte) s’est achevé à 3h le lendemain matin. Amma est ensuite partie pour Thiruvanathapuram, dernière étape de cette portion du tour de l’Inde 2020.