Quels sont les attributs d’une personne exceptionnelle ?

(16 et 17 mars, Kochi, Kérala – tour de l’Inde 2019)

Le festival Bramhasthanam (temple spécialement consacré par Amma) à Kochi s’est déroulé dans la joie. Amma est arrivée de Palakkad le 15 mars. Pour l’accueillir, des élèves de l’école Tantra Vidyapeetham ont récité des textes védiques, des étudiants de l’école Amrita ont récité les mille noms de la Mère divine, et les bénévoles ont chanté des chants dévotionnels. Du haut de la véranda, Amma a arrosé de pétales de fleurs les milliers de personnes venues l’accueillir à la veille des deux jours de festival.

Après avoir guidé la méditation et les chants, Amma a servi le dîner à toutes les personnes présentes, y compris au groupe du tour et aux bénévoles locaux.

La première journée a commencé avec un programme public. Parmi les invités présents sur la scène, le juge P. R. Raman, médiateur au conseil d’administration de Devaswom (en charge des temples du Kérala), a déclaré que servir Amma élève nombre de personnes venues la voir. Le juge Mohandas, de la Commission des Droits de l’homme a, quant à lui, déclaré que le projet d’eau potable d’Amma répondait aux besoins les plus fondamentaux de l’humanité et a demandé à tous de suivre l’exemple donné par Amma et de faire le bien comme elle. Dans le cadre du projet d’eau potable de Jivamritam, trois nouvelles unités de filtration d’eau potable ont été offertes à des communautés de communes de la région de Kochi. Une carte de soins a été remise à 50 personnes vivant à proximité de l’hôpital Amrita de Kochi, pour leur permettre d’être soignées à des conditions avantageuses dans cet établissement.

Amma a donné des enseignements et guidé des chants dévotionnels et des méditations collectives avant le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte).

Le programme de la deuxième journée a également commencé par un événement public pour lequel de nombreuses personnalités étaient venues sur scène. Salim Kumar, acteur du Kérala a déclaré que ses nombreuses rencontres avec Amma sont autant d’étapes pour atteindre le bonheur. Il a évoqué la façon dont Amma l’a aidé à traverser la maladie et les difficultés personnelles. Également présent sur scène, Maître Govind K. Bharathan, avocat principal du Gouvernement central à la Cour suprême, a parlé de sa première rencontre avec Amma, 35 ans plus tôt.

Au cours du programme public, Amma a distribué des plantes aux jeunes membres d’AYUDH (jeunes inspirés par Amma) dans le cadre d’une campagne actuellement en cours visant à planter des plantes médicinales et des bosquets sacrés près des temples. Les jeunes de la région hôpital Amrita/Kochi ont également lancé une campagne de sensibilisation anti-drogues destinée aux élèves et aux parents d’établissements scolaires. Autre projet béni par Amma à l’occasion de ce programme public, celui visant à donner de l’eau aux oiseaux sur des assiettes en terre pendant les périodes de chaleur.

Devant la foule rassemblée malgré la chaleur estivale, Amma a déclaré : « Nous disons généralement de quelqu’un qu’il est « exceptionnel » ou « qu’il a réussi » s’il a une grande maison, s’il est riche, connu ou puissant – toutes choses susceptibles de fluctuer à tout instant. À contrario, celui qui a tout perdu dans la vie peut tout récupérer en un clin d’œil. En réalité, rien de tout cela ne fait de nous quelqu’un d’exceptionnel. Ce qui compte véritablement, c’est l’influence positive que nous pouvons avoir sur les autres grâce à nos pensées, nos paroles et nos actions. Chez combien de personnes avons-nous semé les graines de la bonté ? Combien de vies avons-nous enrichies de notre amour et de notre compassion ? Avons-nous par notre sagesse et notre discernement contribué à apporter dans la vie d’autrui la lumière du jugement éclairé ? Voici les attributs d’une personne véritablement « exceptionnelle ». Toutes ces qualités sont intérieures et non extérieures. Ce sont toutes des éléments de notre véritable Soi. C’est notre vraie nature – indestructible. À part cela, tout ce qui existe dans la création est destructible. Tout peut disparaître du jour au lendemain ou changer de mains. »

Un groupe de jeunes élèves de l’Institut Amrita pour enfants de capacités différentes en a ému plus d’un avec une chorégraphie délicate et gracieuse. Des élèves de l’école Amrita et des étudiants de l’université Amrita ont émaillé le darshan de nombreux concerts et spectacles de danse. Le lendemain matin, à 3h30, Amma a quitté la scène au son d’une série de « Mata Rani Ki » joyeux qui ont marqué la fin bénie de la seconde étape du tour de l’Inde d’Amma, débuté à Mysore le 18 février 2019.

Toutes les photos de Kochi