La spiritualité est l’art de vivre au quotidien

(16 décembre 2019, Amritapuri )

Extraits de l’enseignement d’Amma :

” Le ver de terre lui aussi mange, dort et se reproduit – qu’est-ce qui nous différencie donc de lui, puisque nous agissons de la même manière ? Lorsque nous nous mettons accidentellement le doigt dans l’œil, nous pardonnons instantanément à notre doigt et nous frottons l’œil comme pour le consoler. Faisons preuve de la même compassion à l’égard d’autrui. Le chagrin d’autrui devient notre chagrin, la joie d’autrui devient notre joie car la compassion nous permet de nous voir en eux. Telle est l’essence de la spiritualité. Si nous touchons au feu, nous nous brûlons, si nous touchons un câble électrique, nous prenons un coup de jus, mais dès lors que nous avons connaissance de ces risques, nous devenons plus vigilants – cette prise de conscience nous empêchant de nous mettre en danger. Ainsi, lorsqu’on comprend la nature du monde et de ses relations, on peut les gérer correctement et être capable de prendre la bonne décision en toute situation. Si vous assistez à une fête en sachant à l’avance qu’il y aura un feu d’artifice et des pétards, vous ne sursauterez pas en entendant le bruit des explosions et des crépitements. Mais si vous vous rendez dans un tel endroit en venant d’un pays où il y a fréquemment des bombardements et que vous n’avez pas été informé au préalable de la nature de l’événement, vous aurez un choc et vous aurez peur. De la même manière, la compréhension des principes spirituels vous permettra de vous préparer une vie meilleure.

Les différentes religions sont comme des pointeurs. Amma n’a jamais demandé à personne de changer de religion mais elle préfère montrer sa façon d’aimer autrui, en nous demandant d’aimer chacun comme elle le fait.

Comprendre la spiritualité revient à s’observer dans un miroir. En nous regardant dans un miroir, nous pouvons voir si notre visage est taché de suie ou sali, et nous nettoyer. La spiritualité nous aide à comprendre nos lacunes ou nos erreurs et à faire des efforts pour nous corriger. Amma nous demande de réaliser notre vraie nature, pas de changer de religion. Les Écritures sont comme une carte qui, si nous savons bien nous en servir, nous permet de faire bonne route. On peut apprendre le yoga et la méditation mais la base, c’est le Vedanta. Là où l’individu ressemble à un lampadaire, l’aspirant spirituel est comme un transformateur qui produit de l’électricité pour tout un village. L’eau des petits ruisseaux arrive dans un barrage, ensuite cette confluence génère de l’électricité. Concentrée sur une lentille, les rayons du soleil peuvent brûler. De même, notre mental s’éparpille et va dans tous les sens mais, si nous parvenons à le concentrer, il en découlera une immense puissance que nous pourrons alors utiliser pour le bien du monde. Telle est l’essence de la spiritualité. ”