Souvenir du chemin parcouru – 30 ans d’amour et de gratitude à l’orphelinat d’Amma

(27 décembre 2019, Parippally, Kollam)

Aujourd’hui, Amma a célébré le 30ème anniversaire de l’adoption par le Mata Amritanandamayi Math de l’orphelinat de Parippally, au Kerala. À l’époque, l’ashram économisait de l’argent pour construire sa première salle de prières, mais quand Amma a appris que 500 orphelins étaient sur le point de se retrouver à la rue, elle a décidé de prendre cet argent pour prendre soin des enfants ; c’est ainsi que naquit l’orphelinat Amrita Niketanam (suivi du lycée Amrita d’enseignement du sanskrit). L’orphelinat a également été le premier grand projet humanitaire d’Amma, la première pierre de l’ONG internationale qu’est aujourd’hui « Embracing the World ».

Pour célébrer cet anniversaire, Amma et des milliers de résidents et de visiteurs d’Amritapuri se sont rendus à Parippally, accompagnés de nombreux anciens de l’orphelinat, de jeunes adultes élevés à l’ashram d’Amma, le plus souvent pour échapper à de graves traumas émotionnels et à des tragédies. Ce sont maintenant des adultes menant une vie bien remplie, productive et heureuse.

Les anciens élèves se sont relayés pour partager leurs expériences et décrire comment l’attention affectueuse reçue à l’orphelinat leur avait changé la vie. Il y eut l’émouvant récit de deux sœurs, Radhika et Recathy de Konny [voir le blog] : orphelines rejetées par leur famille après que leur père avait assassiné leur mère, elles avaient trouvé refuge dans l’orphelinat d’Amma et grandi littéralement sous son regard compatissant et aimant ; leur histoire a mouillé bien des yeux dans l’auditoire.

Nanjan, venu à l’orphelinat pour échapper à la pauvreté endémique de son village Attapady, a aussi raconté sa trajectoire de vie : grâce aux bons soins et à la compassion d’Amma, il est devenu ingénieur à la compagnie électrique de l’État du Kerala. Mahesh, qui dirige maintenant une entreprise à Bahrain, a raconté comment Amma l’avait aidé à faire ce qu’il voulait dans la vie en étudiant à l’internat de l’orphelinat.

Une autre ancienne élève, Saumya, a explicitement dit que pendant son enfance à Amrita Niketan, elle s’y était sentie autant en sécurité que dans le sein de sa mère. Les enfants qui sont devenus des médecins ayurvédiques, des titulaires de brevets, des membres de l’armée, des employés à l’aéroport, des propriétaires de salons de beauté, de salons de coiffure, d’ateliers de réparation de motos, ou d’exploitations agricoles ont tous raconté leur histoire, exprimant leur profonde gratitude à l’occasion de la célébration.

Amma a donné le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte) aux anciens, en écoutant leurs histoires, les yeux rayonnants de l’amour et de la fierté d’une mère. Les résidents actuels de l’orphelinat ont aussi présenté différents programmes culturels. Et comme il convient à une école de sanskrit, chaque danse et spectacle culturel était présenté en sanskrit.

Amma a inspiré les anciens comme les nouveaux : « À l’époque où nous assistons à la détérioration des valeurs humaines basiques, en restant fidèles à ces mêmes valeurs, vous avez essayé de partager l’amour et la fraternité avec tous. Des enfants comme vous sont la richesse et la joie d’Amma. On dit que l’on ne doit pas oublier le chemin parcouru. Cela signifie que nous devrions être reconnaissants. Quand notre cœur est rempli de gratitude et d’amour, l’esprit de sacrifice et les autres valeurs humaines rayonnent automatiquement. »

De plus, Amma a rendu hommage aux enseignants partant en retraite, et 25 anciens élèves ayant besoin d’une aide financière ont reçu une bourse de 25 000 roupies (317€) chacun. En l’honneur du 30ème anniversaire de l’orphelinat, Amma a offert 30 jeunes arbres aux anciens élèves. Au fil du temps, les résidents actuels plantent régulièrement des arbres sur le terrain de l’orphelinat et de l’école. En tout, 1000 arbres ont été plantés. Pendant le programme, ils ont fait bénir le 1001ème arbre par Amma avant de le planter lui aussi sur le terrain.

Avant de quitter le campus, Amma n’a pas manqué de poser pour des photos de groupe avec les anciens, leur laissant un nouveau souvenir à ajouter aux innombrables moments précieux déjà passés avec elle lorsqu’ils étaient enfants et avaient trouvé refuge sous son aile protectrice.