Enseignement d’Amma : Un millier de pèlerinages = la présence du maître spirituel

Nous obtenons le bénéfice d’un millier de pèlerinages en abandonnant symboliquement toutes nos préférences et aversions au maître spirituel et en faisant du service désintéressé. La présence du maître spirituel  est le plus haut sommet de l’Himalaya. C’est comme se baigner dans les eaux les plus sacrées.

Notre ego se transforme dans les eaux de la compassion en offrande au monde. Cet amour submerge notre cœur comme du lait bouillant qui déborde et se répand dans le monde entier. Cet amour éveille chez le dévot ces pensées : « Mon maître spirituel ne doit jamais être déshonoré par aucune de mes actions ; pour cela, comment me comporter avec les gens ? » Considérons les autres comme des parties du corps du maître spirituel et servons-les. Si nous sommes en colère contre quelqu’un, essayons de voir le visage souriant de notre maître spirituel à la place du visage de la personne. Même si nous sommes en colère, si nous visualisons le visage souriant du maître spirituel, nous pourrons contrôler cette colère. Nous pouvons avoir toutes sortes de pensées mais organisons et réarrangeons-les pour comprendre lesquelles sont à rejeter ; c’est comme cela que nous créerons de la poésie.

Des gens sont venus dire à Amma : « Je ressens beaucoup de colère envers untel » et Amma a répondu : « Quand tu ressens de la colère, imagine le visage d’Amma qui te regarde en souriant ». Plus tard, un dévot a dit à Amma : « Au début, quand je faisais cette visualisation, j’ai ressenti de la colère intérieurement, mais j’ai été capable d’éviter de l’exprimer ; et finalement, j’ai réellement ressenti un changement. »

L’amour que nous éprouvons pour le maître spirituel inspire de la bonté à ceux qui nous entourent. Cet amour nous aide aussi à éveiller les bonnes qualités en nous. Nous avons tous de l’eau divine à l’intérieur mais nous ne creusons pas souvent au bon endroit. À présent, nous creusons dans le désert – le désert de l’ego. Nous n’y trouverons pas d’eau. Si nous essayons de planter une graine dans de la pierre, est-ce qu’elle va pousser ? Une graine germe-t-elle dans le désert ? La graine ne germera que dans l’eau de la compassion et de l’amour altruiste.

Aimons et servons tout le monde en voyant en eux des parties du corps de notre maître spirituel. Cela peut être difficile, mais poursuivons nos efforts. Même après une centaine d’échecs, une seule simple victoire est une grande victoire. Il se peut que nous rations un examen maintes et maintes fois, mais dès que nous l’aurons enfin réussi, nous n’aurons plus jamais à le repasser.