Des formations à plus de 1000 étudiants défavorisés.

Anand est un membre de la communauté isolée Meppadi au Kérala. Il a des difficultés de lecture et d’écriture, ce qui a perturbé ses études au fil des ans. Il a dû abandonner de nombreux cours mais il entrevoit désormais un nouvel avenir.

« Cette formation a amélioré mes compétences en lecture et je suis en train de rattraper doucement mon retard en écriture. Chaque jour, je suis impatient d’aller en cours et je n’ai jamais envie d’arrêter, explique-t-il. Les cours sont clairs et en plus je suis soutenu par mes formateurs et mes coéquipiers. Même ma famille a remarqué que j’avais changé. »

La formation d’Anand est dispensée par Amrita-PMKVY, un partenariat entre l’université Amrita et l’initiative PMKVY du gouvernement indien. L’objectif est de permettre à des étudiants issus de communautés défavorisées d’accéder à une formation de pointe dans des domaines cruciaux et pertinents pour l’industrie.

L’année prochaine, Amrita ouvrira douze centres de formation PMKVY dans cinq États de l’Inde : Odisha, Jharkhand, Chhattisgarh, Tamil Nadu et Kérala. Ils formeront plus de 1000 étudiants avec pour objectif l’autonomisation de jeunes de 18 à 35 ans en âge de travailler.

En vue de promouvoir une culture d’égalité entre les sexes et d’égalité des chances, Amrita-PMKVY réservera 50 % des places à des femmes en situation de précarité économique et sociale.

« Nos centres Amrita-PMKVY permettront à des jeunes socialement marginalisés et économiquement défavorisés de se former gratuitement à de nouvelles compétences. La méthodologie que nous adoptons pour le développement des compétences passe par le couplage de l’enseignement et de l’apprentissage qui – lié à la technologie – en améliore l’accessibilité, tout en relevant le niveau et la qualité de la formation professionnelle », a expliqué Mme Bhavani Rao, directrice du projet Amrita-PMKVY.

Parmi les formations proposées figurent celles de couturier indépendant, plombier généraliste, technicien d’entretien automobile, assistant médical et opérateur de saisie informatique. Le projet intègre une conception originale d’apprentissage mixte incluant l’acquisition de compétences relationnelles, la formation à l’entrepreneuriat et aux bases de la finance numérique. Figurent également au programme des devoirs à rendre, des suivis, des certifications et des évaluations.

« À l’issue de la formation, nos stagiaires auront acquis les compétences techniques requises pour accéder à l’emploi, ainsi que des compétences sociales qui feront d’eux des citoyens plus socialement responsables », a ajouté Mme Rao.

La méthodologie de formation du projet s’inspire de la vision d’Amma en matière d’éducation, à savoir : « Il y a deux types d’éducation : celle qui permet de gagner sa vie et celle qui apprend à vivre. Si la première est essentielle pour réussir académiquement et économiquement parlant, la seconde dote les jeunes des connaissances, compétences et valeurs nécessaires à une vie éthique, épanouissante et bénéfique à la société. »

C’est avec cette vision pour point de mire que les centres de formation promettent d’impacter la jeunesse indienne en la dotant de compétences pertinentes pour l’avenir. Le projet Amrita-PMKVY semble globalement très prometteur et s’efforce de concrétiser la vision du ministre indien chargé du développement des compétences et de l’entrepreneuriat, qui est de former et d’autonomiser la jeunesse indienne en la dotant des compétences nécessaires à sa réussite.

Les stratégies de terrain recourent aussi à des techniques d’apprentissage mixtes et de pair à pair qui mettent l’accent sur la participation des étudiants. Cela aide les jeunes à identifier et gérer les problèmes sociaux-clefs qui les bloquent et les empêchent de mettre en œuvre les compétences acquises. La conception du programme met tout particulièrement l’accent sur le ressenti de l’utilisateur/l’utilisatrice, sa sensibilité culturelle et son adaptabilité, contribuant ainsi à un développement durable.

Pour mettre au point un modèle de formation évolutif et reproductible, Amrita-PMKVY intègre un plan rigoureux de suivi et d’évaluation. Les leçons apprises, les meilleures pratiques et les résultats seront consignés et discutés pour favoriser le partage du savoir. Cela favorisera l’émergence de communautés solidaires au niveau de l’apprentissage, du passage à la pratique et de l’évolution future.

Le projet Amrita-PMKVY semble globalement très prometteur pour l’avenir de l’Inde et s’efforce de concrétiser la mission du ministre indien chargé du développement des compétences et de l’entrepreneuriat, qui est de former la jeunesse indienne et de la doter procurer des compétences nécessaires à sa réussite.