Amma à Mangalore

(8 et 9 mars – Mangalore, Karnataka – tour de l’Inde 2019)

Après 3 semaines de lente remontée vers le nord, à la fin du programme de Mumbai, Amma et le groupe du tour ont fait demi-tour et remis le cap au sud. Après avoir roulé 950 kilomètres pendant plus de 24 heures, et traversé le Maharashtra du nord au sud, le groupe est arrivé à Mangalore pour les deux jours de festival Brahmasthanam (temple créé par Amma).

Au début du programme, des élèves de l’école Amrita locale ont accueilli Amma sur scène au son de récitations védiques. Au cours de la cérémonie initiale, Amma a distribué des saris aux femmes des groupes d’entraide locaux autogérés, 10 fauteuils roulants à des personnes à mobilité réduite, et 20 bourses scolaires à des élèves de la région. De plus, 5 machines à coudre ont été remises gratuitement à des femmes de la région pour les aider à subvenir à leurs besoins.

Souhaitant la bienvenue à Amma dans la ville, Mme Sandhya S. Pai, du réseau Manipal Media, a déclaré : « J’ai le sentiment de devoir la chance d’être ici sur cette scène aux bonnes actions que j’ai accomplies dans ma vie passée. Nous sommes assemblés ici pour écouter Amma, pour recevoir la bénédiction d’Amma et pour avoir un petit aperçu d’Amma… Et je suis enchantée de l’occasion qui m’est donnée de voir Amma ! Nous sommes tous conscients d’être redevables à Amma pour sa contribution dans les domaines de la technologie et de la médecine, grâce à la création d’universités. Amma a donné la paix aux gens du monde entier. Je prie pour que le message d’Amma aide à établir la paix dans le monde. »

Amma a été aussi accueillie par M. Harish Kumar, député de l’Assemblée du Karnataka.

Pendant ces deux jours, Amma a chanté des chants dévotionnels, donné des enseignements spirituels, et reçu tout le monde dans ses bras (darshan). Elle a aussi guidé collectivement une méditation et un rituel de visualisation en kannada, la langue locale.

S’adressant à la foule, Amma a déclaré : « Plus nous laissons de place aux autres dans nos cœurs et plus nous nous sentons heureux et satisfaits. La loi de l’univers, et de la vie, c’est l’altruisme. C’est pourquoi les égocentriques et les égoïstes sont incapables de profiter pleinement de la vie et d’être heureux : leur comportement n’est pas en harmonie avec la loi de l’univers. Tout dans cette création se déploie sur la même mélodie et au même rythme. Comprenant cela, quand nous nous alignons sur cette loi, la paix, le bonheur et la prospérité nous appartiennent automatiquement. »

Au cours de ces 2 journées, les élèves des écoles Amrita locales ont présenté différents programmes culturels sur la scène tandis qu’Amma donnait le darshan. Plusieurs performances électrisantes de danses et de percussions ont captivé le public chaque soir : le premier soir, une danse populaire du Karnataka du nord (la Dollu Kunita ou danse des tambours), et le second soir, une autre danse locale (Nagpur Dol), présentée par les enseignantes de l’école.

Un artiste local, Ajay, a offert un spectacle très personnel et créatif. En direct, sur scène, en quelques minutes, il a réalisé une peinture à la colle. Ce qui a ravi tout le monde c’est le moment où l’image d’Amma est apparue magiquement quand l’artiste a saupoudré la colle de paillettes.

La deuxième nuit, Amma a achevé de donner le darshan au petit matin et le groupe s’est empressé de rentrer au Kérala pour les trois dernières étapes du tour de l’Inde.