« C’est à l’intérieur de nous-mêmes qu’il nous faut trouver la vraie sécurité. »

 

(9 et 10 avril, Calicut, Kérala – Tour de l’Inde 2019)

Amma s’est rendue à Calicut pour deux jours de festival Brahmasthanam (temple spécialement consacré par Amma).

Comme à chaque visite, Amma a été accueillie par une foule attendant d’entrevoir Amma dès son arrivée. Au son des percussions traditionnelles, Amma s’est arrêtée un moment pour regarder toutes les personnes depuis le balcon de la cour intérieure de l’ashram.

Le premier jour du programme, Amma a distribué de jeunes arbres aux membres locaux d’AYUDH (branche jeunes inspirée par Amma) dans le prolongement du projet Vishuthaineettam (qui incite les jeunes générations à protéger et à préserver la nature). Le programme s’est poursuivi avec un enseignement spirituel, des chants dévotionnels et une visualisation. Dans son discours, Amma a déclaré : « Nous sommes aujourd’hui à l’ère de l’ordinateur et d’internet. La fascination excessive de l’homme pour la technologie et les nombreuses illusions qu’il échafaude à ce sujet lui donnent un faux sentiment de sécurité. Les récentes catastrophes naturelles nous ont appris que, malgré toute leur importance, la science et la technologie ne pourront jamais remplacer notre humanité intrinsèque. De nombreuses personnes n’ont pas pu rester chez elles, dans des maisons pourtant dotées de tous les équipements modernes. Ils ont été nombreux à ne pas pouvoir aller se mettre en sécurité dans les voitures que pourtant ils possédaient. Ils ont été nombreux à ne pas pouvoir retirer d’argent, même en ayant une carte bancaire. Ils ont été nombreux à ne pas pouvoir recharger leurs téléphones portables, faute d’électricité. Les machines auxquelles ils se fient ne permettront jamais à l’homme de se sentir parfaitement en sécurité. C’est en nous-mêmes que nous devons trouver la vraie sécurité ».

Les enfants de l’école Amrita inspirée par Amma ont présenté une série de chorégraphies impressionnantes et de chants dévotionnels émouvants. Deux des enseignants ont également donné une représentation de Kathakali, un spectacle dansé traditionnel du Kérala. Il s’agissait de l’histoire de Krishna qui, se rendant chez Radha, trouve porte close. Ce n’est qu’en entendant son cher Krishna lui dire : « Je suis ton énergie vitale, il n’y a aucune différence entre toi et moi », que Radha lui ouvre la porte, et qu’elle et lui se fondent en une divine union. L’histoire était basée sur un poème écrit par Ottoor, célèbre poète du Kérala, qui a également composé les 108 noms d’Amma.

Comme toujours à Calicut, une foule immense était venue recevoir les bénédictions d’Amma, malgré la chaleur torride. Le deuxième jour du programme, Amma a donné le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte) pendant plus de douze heures, avant d’enchaîner avec les cérémonies du premier repas solide donné aux bébés et de l’initiation à l’écriture pour plus de 50 enfants. Le spectacle d’Amma donnant du riz au lait sucré comme premier repas à ces enfants ne laissa pas de rappeler à beaucoup la douceur de l’amour maternel dont seule Amma peut inonder tout un chacun, éternellement.

Découvrez toutes les photos