(16 janvier, Kanyakumari- Tour de l’Inde 2018)

Après sa venue à Trivandrum, Amma est arrivée à Kanyakumari pour un programme en soirée qui s’est déroulé dans l’enceinte de l’école locale Amrita Vidyalayam (école inspirée par Amma)

Pon Radhakrishnan, ministre d’État chargé des voies express et des transport routiers et maritimes, a accueilli Amma à Kanyakumari avec ses mots : « Amma ! Je t’en prie adopte le district de Kanyakumari. Je t’en prie, protège notre population. J’appelle de mes vœux la création d’un centre hospitalier universitaire et d’un hôpital. »

Swami Chaitananyananda ji Maharaj du Vellimalai ashram était également présent. Il a déclaré qu’Amma s’était incarnée pour nous élever au plan spirituel et nous libérer du cycle de la naissance et de la mort. Dans le discours qu’il a prononcé en l’honneur de la venue d’Amma à Kanyakumari, il a déclaré : « Que la spiritualité vienne à disparaître et l’Inde disparaîtra. L’inde est la seule nation à pouvoir apporter la paix au monde. Que l’Inde périsse et le monde entier périra. Le salut du monde passe par le salut de l’Inde. Préserver l’Inde c’est préserver la spiritualité. Amma parcourt le monde pour disséminer la spiritualité, ce faisant elle œuvre au salut du monde entier. »

Également présent au programme, Swami Sivachandran a fait un éloge très personnel d’Amma : « Il n’y a rien dans l’univers qui puisse rivaliser avec l’amour d’Amma. Amma, tu ne fais pas de différences entre les gens au nom de castes ni de religions. Tu étreins tout le monde de façon impartiale. Personne d’autre ne peut faire ce que fait Amma. Je vois l’amour divin devant moi, sous les traits d’Amma. Nous croisons des gens qui parlent de paix, d’amour, d’égalité d’âme, mais toutes ces nobles valeurs, Amma les incarne. »

Dans le cadre du projet AmritaSREE, Amma a fait don de saris et de capitaux de départ aux femmes appartenant aux groupes autogérés locaux. Les personnalités présentes ont participé à la distribution de ces dons aux bénéficiaires.

Après avoir été accueillie chaleureusement, Amma a donné un enseignement et chanté une série de bhajans (chants dévotionnels) en tamoul avant de conduire dans cette même langue un rituel collectif pour la paix dans le monde ainsi qu’une méditation.

La foule énorme qui s’était réunie pour écouter les paroles d’Amma a veillé toute la nuit, jusqu’à 8h30 le lendemain matin, attendant patiemment de passer dans les bras d’Amma. Au nombre des invités figuraient les responsables de la fondation Vivekananda venus recevoir la bénédiction d’Amma.

Au fil de la nuit et jusqu’au matin, les élèves de l’école Amrita ont présenté plusieurs spectacles à caractère culturel.

Pendant le darshan (l’étreinte) un chien errant qui s’était frayé un chemin jusque sur la scène, s’est assis sur la petite estrade tout près d’Amma – qui lui a caressé la tête avec beaucoup d’amour. Au bout d’un moment le chien a quitté la scène pour y revenir à la fin du darshan.

Après cette longue nuit, Amma a dit au revoir aux dévots de Kanyakumari avant de partir pour Madurai, la prochaine étape.

Découvrez les photos de Kanyakumari