(Kanya Kumari, Tamil Nadu, 28 janvier – Tour de l’Inde 2017)

Après avoir consacré l’exposition de peinture sur le Ramayanam de Valmiki (poète indien auteur selon la tradition de l’épopée racontant la vie de Rama) et le Bharatamata Sadanam (temple dédié à l’Inde), Amma a été reçue à la mission Vivekananda Kendra (mission à but spirituel) où la foule l’attendait.

Amma a été accueillie sur l’estrade par la vice-présidente de la mission, Mme Padmasree Nivedita Bhide, accompagnée entre autres par le Dr. Harshavardhan, ministre d’État des Sciences et la Technologie, par M. Pon Radhakrishnan, ministre d’État pour les routes, transports et autoroutes, par M. O. Rajagopal, député et ancien ministre du Travail, et par M. P. Parameshwaran, directeur du Centre de Recherches et d’Études pour la reconstruction de l’Inde (Bharatiya Vichara Kendra ).

S’adressant à la foule immense, Amma a abordé la signification profonde du nouveau temple Bharatamata, et sur l’importance pour le peuple indien de rester connecté à son héritage culturel traditionnel et à ses valeurs. Elle a aussi fait remarquer que la culture indienne et son héritage spirituel reposent l’un comme l’autre sur la compassion. « N’oublions pas que pour vraiment justifier notre fierté nationale, il faut que même ceux qui sont tout en bas de l’échelle sociale soient en mesure de vivre dans la dignité. Travaillons à ce que cela devienne une réalité. Aucune religion, aucun texte sacré ne prévalent sur le réconfort des malheureux, le soutien aux affligés et l’assistance à ceux qui sont en difficulté. »

Amma a fait réaliser un livret illustré de l’exposition et du temple en souvenir de cet événement, dont elle a donné les premiers exemplaires au Dr. Harshavardhan et à M. Pon Radhakrishnan.

Amma a aussi remis les clés de 15 maisons neuves bâties à Kanya Kumari à leurs bénéficiaires et des saris à 545 membres des groupes d’entraide Amrita Sree pour l’autonomisation des femmes.

En exprimant ses félicitations pour l’achèvement de la construction du nouveau temple, M. Pon Radhakrishnan a ajouté une note personnelle : « Seule la grâce d’Amma m’a conduit là où j’en suis. Je demande à Amma de construire ici un temple Brahmasthanam (temple consacré par Amma et caractérisé par une seule statue à quatre faces à l’effigie de Shiva, Devi, Ganapati et du Serpent Rahu) ; comme ça, elle viendra tous les ans. »

Le Dr Harshwardhan, ministre des Sciences et de la Technologie, a observé : « Je ne peux pas décrire la joie que je ressens aujourd’hui… S’il y a bien une seule âme en Inde dont on peut affirmer avec certitude et confiance que ses bénédictions et son affection sont aussi puissantes et divines que celles de Dieu, c’est Amma. Je suis venu aujourd’hui pour une cérémonie ordinaire, ignorant totalement que j’allais gagner le gros lot en recevant la bénédiction d’Amma ! » Et il a ajouté : « Lorsque le Premier ministre a inauguré son programme Inde Propre, Amma a été la première à annoncer son soutien avec un don de presque 15 millions d’euros. Aujourd’hui, elle participe également au programme national Une maison pour chaque Indien d’ici 2020, en remettant les clefs de leur maison à bon nombre de gens de la région. »

Le Dr. Lakshmi Kumari, présidente de la Fondation védique, a déclaré : « Nous sommes trois fois bénis aujourd’hui par la présence d’Amma ici à Kanyakumari. Les Puranas (recueils d’histoires humaines et divines) disent qu’Anantha (Dieu serpent sans fin) ne peut décrire la gloire d’une telle âme. Si en Inde il y a bien une seule personne dont la gloire est indicible et inégalable en pensées comme en actes, il s’agit de notre mère bien-aimée. Amma est l’incarnation de Gargi et Maitreyi (prophétesses et philosophes antiques) ; en matière de sagesse, elle est unie à l’impérissable et en amour elle est universelle, tant elle est capable d’aimer sans limites. Parfois j’en suis très jalouse. Comment peut-elle aimer tant de personnes et leur donner à tous sa bénédiction ? Au bout de deux minutes, nous en avons assez de rester assis. Tout cela parce que nous ne sommes pas identifiés intérieurement à l’Absolu.

Le Dr Kumari a terminé ainsi son discours de remerciement : « Puisse la présence d’Amma nous donner un nouvelle piste pour apprendre à lui ressembler. Nous devons nous identifier intérieurement au Soi supérieur, en voyant le Soi partout et en toute chose. Nous avons besoin de cette bénédiction afin d’obtenir la connaissance du Soi et d’appréhender le monde au-delà des discriminations religieuses, des distinctions de caste, de sexe et de croyances. C’est bien de cette bénédiction dont nous avons besoin en ce jour de grâce. »

Toute la nuit, les élèves de l’école fondée par Amma ont présenté divers programmes culturels tandis qu’Amma donnait le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte). Une petite pluie n’a pas empêché chacun d’attendre patiemment leur tour de recevoir son darshan. Amma a quitté la scène à 9h38 du matin, après avoir étreint pendant près de 15 heures tous ceux qui avaient patienté pour la voir.

Découvrez le programme de Kanya Kumari en images