(Kanyakumari, 28 janvier – Tour de l’Inde 2017)

Au centre Vivekananda Kendra (Vivekananda était un philosophe et maître spirituel indien du XIXème siècle) de Kanyakumari, à la pointe sud de l’Inde, Amma a dédié à la nation le Ramayanam Darshanam, une exposition sur le Valmiki Ramayana (poème épique écrit par le sage Valmiki qui raconte la vie du vertueux Rama victorieux du mal) et la Bharatamata Sadanam (temple dédié à Bharata Mata, représentation nationale de l’Inde sous forme d’une déesse mère).

Au rez de chaussée du temple, après une visite guidée de la galerie Ramayana, Amma a effectué une puja (rituel) devant les portraits de Rama et de Sita Devi, avant de faire l’arati (rituel du feu) devant la statue d’Hanuman (dieu singe) haute de plus de 8 mètres.

Guidée par les responsables du temple et les dévots débordant de joie, Amma a ensuite visité la salle de prières du premier étage, ornementée de statues richement décorées de dieux et de déesses et de portraits attendrissants et colorés de figures spirituelles indiennes connues.

Amma s’est ensuite dirigée vers l’autel de Bharata Mata (Mère Inde). Récitant la prière « Lokah Samastha Sukhino Bhavantu » (puissent tous les êtres de tous les mondes être heureux !), elle a allumé les lampes de l’autel. Après avoir offert ses prières à Bharata Mata, une belle statue en cuivre de plus de 3.50 mètres de haut, Amma a fait l’arati (rituel du feu), tandis que l’assistance scandait « Lokah Samastha Sukhino Bhavantu » et que se répandaient les vibrations de paix. Enfin Amma a lancé « Bharat Mata Ki Jai » (victoire à Mère Inde) qui a retenti dans toute la salle et a sûrement été ressenti dans le pays entier.

Lors de la réception en son honneur, elle s’est adressée à la foule nombreuse :

« La culture indienne est une culture ancienne qui reste bien vivante et rayonne encore aujourd’hui. Elle se définit par la réalisation parfaite du véritable Soi et la pure compassion pour tous les êtres. Elle nous enseigne que tout dans l’univers n’est autre qu’une des différentes manifestations de la vérité suprême ; ainsi apprenons à respecter, aimer, servir même les plus petites des créatures, en les voyant comme faisant partie de nous-mêmes.

Amma est heureuse de voir un si beau temple bâti en hommage à une si belle mère, la mère de la nation indienne, couronner les efforts de la mission Vivekananda Kendra. Ce temple clame qu’il faut bâtir en nos cœurs un temple d’amour pour notre nation. Nous sommes profondément redevables à la terre et à la culture qui ont fait de nous ce que nous sommes. Notre terre est notre mère. Notre culture est notre mère. Si nous nous laissons déconnecter, nous irons à notre perte, comme des cerfs-volants dont la corde a lâché. Puissions-nous faire preuve de dévotion, de respect et de vénération pour notre mère. Ainsi seulement nous pourrons être considérés comme des enfants parfaits et vertueux. Nous devrions être capables de relever les défis des temps modernes tout en nous maintenant ancrés dans notre culture.

Cependant, n’oublions pas que pour vraiment justifier notre fierté nationale, il faut que même ceux qui sont tout en bas de l’échelle sociale soient en mesure de vivre dans la dignité. Acceptons de travailler à ce que cela devienne une réalité. Aucune religion, aucun texte sacré ne prévalent sur le réconfort des malheureux, le soutien aux affligés et l’assistance à ceux qui sont en difficulté.

Le patriotisme n’est pas une émotion avilissante. Au contraire, c’est une énergie qui peut éveiller ce qu’il y a de bon en nous. Soyons capables de nous battre pour notre nation, de monter dans le char de l’enthousiasme, en portant l’armure de la confiance en soi, avec discernement pour cocher. Construisons une nation et une société empreintes d’une vitalité et d’un esprit nouveaux. Puisse ce temple Bharat Mata, dressé à la pointe sud de notre pays, nous encourager et nous inspirer pour réaliser cela.»

Découvrez toutes les photos de l’événement.