Amma à Barcelone

(16 au 18 novembre, Palais des Sports, Granollers, Espagne – Tour d’Europe2019)

Granollers : dernière étape de la tournée européenne 2019 d’Amma. Des gens venus des quatre coins de l’Espagne ainsi que du reste de l’Europe étaient venues rencontrer Amma une dernière fois avant qu’elle ne parte pour les États-Unis.

Trois jours durant, un sentiment de fête a régné dans le stade tandis que les sympathisants affluaient pour passer dans les bras d’Amma. En parallèle, le public pouvait assister à de magnifiques spectacles culturels : danse flamenco et émouvants chants traditionnels espagnols.

Amma fut accueillie en Espagne par Mesdames Alba Barnusell, au nom du maire de Granollers, Madame Singh Bhandari, cheffe de mission adjointe à l’ambassade d’Inde en Espagne, et Sira Hernandez, célèbre pianiste catalane.

La cheffe de mission adjointe, Mme Bhandari, a prononcé un discours devant les personnes rassemblées dans le stade : « Amma, vous êtes en tous points une ambassadrice vivante de l’Inde. C’est fascinant de voir à quel point vous offrez de beaux éclairages sur les plus importants enjeux mondiaux : pauvreté et droit des femmes. Votre disposition à étreindre tout le monde en dehors des questions d’appartenance religieuse ou de nationalité est un exemple parfait des valeurs prônées par les Écritures indiennes : respect et égalité de toutes les religions, une partie intégrante de l’éthique indienne. Merci Amma de répandre ce superbe message que l’Inde offre au monde. Je suis vraiment, vraiment heureuse d’être ici. »

Mme Hernandez a exhorté les personnes présentes à reconnaître la magnifique opportunité qui s’offrait à elles : « Nous sommes réellement en présence de Devi, un être qui a atteint le plus haut niveau spirituel. En tant que musicienne, je peux dire qu’Amma est véritablement un grand maître de musique. Comme elle nous le dit, la musique et le chant dévotionnel sont l’une des pratiques les plus sacrées pour l’élévation spirituelle. Amma est l’âme la plus élevée spirituellement que je connaisse, et peut-être bien la meilleure musicienne que j’aie jamais rencontrée et bien sûr un très, très grand maître. »

Dans le cadre du programme officiel, dix jeunes réfugiés ont reçu une bourse d’études d’Embracing the World. Amma leur a donné à chacun leur premier chèque.

Amma a ensuite encouragé tout le monde à rire ensemble : « Le sérieux est une maladie, essayons d’y renoncer et permettons-nous de rire davantage. Nettoyons notre mental de la haine et de la jalousie et éveillons en nous des pensées positives. Si nous y arrivons, nous verrons partout la beauté et la nouveauté et cela nous mettra en joie. Rire comme nous venons de le faire, à partir du cœur, est la meilleure façon d’ouvrir nos cœurs et de sentir la joie. »

Le dernier darshan (bénédiction sous forme d’étreinte) du tour d’Europe s’est prolongé toute la nuit et une bonne partie de la matinée du lendemain, pour ne s’achever qu’à 11h. À la fin du programme, Amma s’est avancée sur le devant de la scène pour épandre des fleurs sur chaque personne qui passait devant elle – sa manière à elle d’honorer le divin en chacun d’entre nous. Tout comme au début du programme, une marée humaine a défilé devant Amma. Avec les pétales de fleurs, on ressentait de façon palpable le sentiment de grâce et d’amour qu’Amma répandait sur les Barcelonais, mais également sur tous ceux qui avaient franchi les portes des salles de programmes pour passer dans ses bras tout au long du tour.