(1er et 2 novembre, Sandown Park, Londres – Tour d’Europe 2019)

Amma est arrivée à Londres après un long trajet en voiture en provenance de Munich. Bien qu’il ait été minuit passé, des centaines de sympathisants s’étaient rassemblés pour souhaiter la bienvenue à Amma au Royaume-Uni ; leurs yeux ont brillé de joie en voyant Amma sortir de son véhicule.

Le lendemain matin, le premier programme a débuté par un événement particulier. M. Duncan Ross, responsable des données à l’agence de classement mondial des universités du magazine Times Higher Education, est venu remettre à Amma, en sa qualité de Présidente de l’université Amrita, le certificat de 1ère université privée en Inde. À cette occasion, M. Ross a déclaré : « Cela me procure beaucoup de joie de pouvoir décerner ce certificat, parce que l’université Amrita est vraiment l’une des principales universités au monde. Mais cela n’est qu’une partie de l’histoire. Ce qui m’impressionne le plus concernant l’université Amrita, sous la responsabilité d’Amma, sa Présidente, c’est son approche très singulière du savoir et de l’apprentissage. Il y a beaucoup, beaucoup d’excellentes universités dans le monde. Et souvent, ces universités recherchent le savoir, elles ont un parterre de savoirs et disent aux gens « Venez chez nous, suivez-nous, voyez les connaissances qui sont sur cette montagne, par ici ». Et je pense à une des choses que j’ai apprise de l’université Amrita, vous ne dites pas « Venez chez nous, suivez-nous », vous dites « Nous marcherons à vos côtés, nous sortirons la lumière qui est en chacun de vous et nous travaillerons ensemble pour partager ces connaissances et apporter ces apprentissages aux communautés du monde entier. »

« Parce que pour les universités, l’excellence ne suffit pas. Il faut qu’elles soient partie intégrante de la société. Il faut qu’elles touchent les populations du monde entier. En ces temps où nous voyons s’ériger des murs, il faut qu’elles soient vraiment mondiales, en nous donnant de l’espoir pour l’avenir de l’humanité au sein de l’univers. Alors encore une fois, merci beaucoup, Madame la Présidente Amma, pour votre excellent leadership. »

Dans la soirée, Amma a été accueillie au Royaume-Uni par Lord Michael Hastings, député à la Chambre des Lords britannique, vice-président de l’UNICEF et responsable de la citoyenneté d’entreprise chez KPMG, et par Lisa Faulkner, actrice connue, présentatrice et célèbre chèfe cuisinière.

Dans son allocution, Lord Hastings a dit : « C’est un merveilleux privilège, Amma, de vous souhaiter la bienvenue. Étant moi-même en partie indien, c’est une joie pour moi de vous voir ici. J’ai lu tant de choses sur votre dévouement, votre compassion, votre engagement, votre énergie et votre persévérance que c’est un plaisir pour moi et pour nous tous de passer cette soirée en votre présence. Je crois fermement que si nous saisissons l’occasion que l’amour nous donne à tous de pouvoir transformer les autres, en définitive c’est nous que cela transforme. Qui veut obtenir la vie, doit accepter de la donner. Qui tient fort à la vie, la perdra. Et donner sa vie est le meilleur moyen de donner le meilleur de ce que Dieu a fait de nous. S’aimer les uns les autres. Aimer et se languir de la vérité, aimer la simplicité au milieu de la plus épouvantable complexité, désirer avec ferveur des moments de paix pour pouvoir penser aux véritables battements de notre cœur. Amma, vous êtes revenue ici pour montrer l’exemple de l’amour. Nous avons tous besoin de voir l’amour incarné physiquement, incarné chez les uns et les autres, chez les gens qui peuvent nous encourager, et chez ceux qui peuvent nous guider… C’est l’expression qui dit que j’atteins la plénitude quand tu atteins la plénitude, que lorsque j’aime, tu reçois et tu donnes en retour. Cela vaut plus que toutes les montagnes d’or ou que toutes les pierres précieuses, c’est mieux que toutes les richesses, plus profond et plus estimable que toutes les vacances ; plus important que tout ce que l’on peut déposer à la banque. »

Mme Faulkner a évoqué la manière dont Amma l’avait profondément influencée dans l’existence : « C’est seulement la troisième année que je reçois le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte), mais ma relation avec Amma semble transcender le temps. Cela fait des années que je suis attirée par des photos d’elle, et je demandais souvent aux gens qui était cette femme souriante. Même si cela ne fait que trois ans, j’ai l’impression de parler à Amma tout le temps. J’emporte sa photo partout avec moi – comme le fait ma fille. Quand je n’arrive pas à dormir, quand quelque chose me préoccupe, je parle à Amma et je mets sa photo sous mon oreiller. Et vous savez quoi ? Je m’endors et je trouve les réponses que je cherchais. Et je partage aussi avec elle mes joies et mes moments de fête.

J’ai ressenti cette incroyable connexion à Amma qui se comporte en mère sans être mère. Le verbe materner transcende tous les genres, materner c’est aimer et prendre soin sans conditions. Amma est cet Amour. »

Dans son discours, Amma a parlé de la façon dont l’amour est au cœur même de notre être, il en est la fibre, comme il est la fibre de l’univers lui-même. « Plus nous faisons de place aux autres dans notre cœur, plus notre joie et notre satisfaction grandissent. La loi de l’univers et de la vie, c’est l’altruisme. C’est pourquoi les gens égoïstes et égocentriques n’arrivent pas à apprécier pleinement la vie et à être heureux : leur attitude n’est pas en harmonie avec la loi de l’univers. Tout dans la création se déroule selon la même mélodie et au même rythme. En ayant compris cela, quand nous sommes en harmonie avec cette loi, nous récoltons automatiquement la paix, le bonheur et la prospérité. »

À la fin du darshan du dernier soir qui s’est prolongé jusqu’au lendemain matin, Amma a exprimé le souhait de rester un moment pour aider les bénévoles à nettoyer. Elle leur a expliqué aussi qu’elle avait 1300 kilomètres de route à faire jusqu’à Marseille où un programme commencerait le lendemain matin. Quand le véhicule d’Amma a démarré pour reprendre la route, les volontaires avaient conscience qu’Amma était avec eux pendant qu’ils poursuivaient leur inlassable travail.

Découvrez toutes les photos