(Dindigul, Tamil Nadu, 2 février – Tour de l’Inde 2017)

Amma s’est rendue pour la première fois dans la ville de Dindigul, au Tamil Nadu, pour un programme public. À Dindigul, le célèbre temple Abhirami est dédié à l’une des incarnations de la mère divine, Kali. C’est pourquoi le fond de scène du programme d’Amma était orné d’une magnifique représentation de Devi Abhirami. Amma a été accueillie sur scène au son de chants védiques psalmodiés par le prêtre responsable du temple.

Dans son discours de bienvenue, le président du comité d’organisation a remarqué : « Tout récemment, Amma a béni une pierre et cette pierre est devenue une statue vénérée dans un temple. À présent, Amma va toucher et bénir chacun d’entre nous – où allons-nous être placés ? » Il a aussi fait part de sa conviction que de passer une nuit en présence d’Amma équivalait au mérite acquis en participant à neuf Navaratri (Navaratri, « neuf nuits » en sanskrit, est une fête hindoue qui célèbre, durant neuf nuits et dix jours, plusieurs aspects de la mère divine : Durga, Lakshmi, Sarasvati).

S’adressant à l’assemblée, Amma a dit : « Il est inévitable que les circonstances changent constamment. Le changement est la loi immuable de la nature. Cependant, c’est nous qui rendons les expériences que nous traversons douces ou amères ; cela dépend de notre mental, de notre attitude. Tant que nous ne serons pas capables de maîtriser notre mental, la tristesse continuera de nous traquer. En revanche, une fois notre mental maîtrisé, aucun problème, aucune tragédie ne pourront plus nous anéantir ni nous paralyser. »

Amma a distribué des saris neufs à tous les membres de la coopérative locale d’entraide féminine AmritaSree. De très nombreuses personnes s’étaient déplacées pour voir Amma et recevoir sa bénédiction. Amma les a ravies en menant la manasa puja (rituel mental d’adoration) en tamoul et en chantant plusieurs nouveaux bhajans (chants dévotionnels) dans cette langue.

Pendant le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte), les élèves de l’école Amrita de Trichy ont présenté divers spectacles culturels.

Le lendemain matin, vers 9h45, alors qu’elle était assise depuis la veille au soir pour recevoir chaque personne qui était venue au programme, le darshan se terminait. De nouvelles personnes continuaient pourtant d’affluer par centaines. On avait le sentiment que si Amma n’était pas partie, la marée humaine convergeant à ses pieds ne se serait jamais tarie. Amma devait se rendre sur le lieu du programme suivant mais elle a pris le temps de distribuer du prasad (nourriture bénie) à tous, en s’assurant que chaque personne qui s’était déplacée pour recevoir sa bénédiction (les nouveaux y compris) avait reçu son prasad.

Tout le programme en images