Voici une série d’articles sur les secours d’urgences apportés lors des inondations de Chennai en novembre 2015

Évacuation en bateau, nourriture et vêtements pour Chennai inondée

Les fortes précipitations qui se sont abattues sans discontinuer sur la ville de Chennai (anciennement Madras), ont inondé plusieurs quartiers de la ville situés dans des creux tard dans la nuit du 1er décembre. Sortie de son lit, la rivière Adyar a inondé des maisons sur ses deux rives dans un rayon d’un kilomètre. La rivière en crue a également submergé beaucoup d’autres zones, affectant ainsi des centaines de milliers de personnes.

Dans de nombreux logements proches de la rivière l’eau est montée jusqu’au premier étage, forçant les gens à se réfugier sur les toits en terrasse – sous la pluie et en plein vent froid – coincés là par les eaux hautes par endroit de près13 mètres.

Le 2 décembre, Amma a envoyé des volontaires commencer les opérations de sauvetage en bateaux à moteur. Au péril de leur vie, de courageux dévots et résidents de l’ashram assurés par des cordes contre la force des courants ont évacué des gens piégés par la montée des eaux. De la nourriture, de l’eau potable et de nouveaux ensembles de vêtements ont été distribués aux rescapés.

Des colis d’eau potable et de nourriture ont été remis aux personnes préférant rester chez elles. Après la décrue, nos bénévoles continuent de nourrir chaque jour des milliers de victimes.

Des centaines de milliers de tenues vestimentaires ont également été distribués aux chennaites touchés par l’inondation.

Embracing the World donne 680.000 euros pour les victimes des inondations de Chennai

(8 décembre, Chennai)

Suite aux destructions et dégâts colossaux dus aux précipitations sans précédent qui se sont abattues sur Chennai (ex Madras) et dans certaines parties du Tamil Nadu, Embracing the World a fait don de près de 680,000 euros au fonds de secours du Premier ministre pour les opérations de secours et de réhabilitation. Au nom d’ETW, Swami Ramakrishnananda Puri a rencontré le Dr J. Jayalalitha, Premier ministre du Tamil Nadu, pour lui remettre cette somme.

Suite aux directives d’Amma, des bénévoles d’ETW participent activement aux opérations de secours depuis la dernière semaine de novembre.
Depuis le 1er décembre, environ 500 volontaires, parmi lesquels des étudiants et professeurs des campus de Bangalore et Coimbatore et des bénévoles participent aux opérations de secours : évacuation et mise à l’abri des personnes bloquées, distribution de nourriture, de médicaments et de denrées alimentaires de base, de matériel de cuisine, de réchauds, de vêtements, couvertures, nécessaires de toilette et autres produits de première nécessité dans les quartiers durement affectés (MGR Nagar, Choolaipalam, Dr Kaanunagar, Saidapet, Jafferkhanpet, Samiarmadom, Nallankuppam dans l’Ashok Nagar, Tarapakkam et Sadanandapuram).

Une camionnette équipée d’une unité de télémédecine, deux ambulances totalement équipées – unité de cardiologie, unité d’urgence, unité de dépistage des épidémies en deux minutes, échographies en couleur, radios aux rayons X, mini salle d’opération, petite salle d’accouchement, électrocardiogrammes et microscopes légers – ainsi qu’une équipe de 25 médecins et personnels paramédicaux de l’hôpital AIMS sont arrivées à Chennai aujourd’hui pour servir et prodiguer des soins. Ces équipes sont totalement opérationnelles pour gérer d’éventuels débuts d’épidémies et mettre en place des mesures préventives.

Au fil des années, ETW apporte une aide efficace dans les situations post-catastrophes. Depuis l’époque du tremblement de terre de Lattur au Maharashtra, l’ONG a été une des plus grandes organisations capables de dispenser les premiers secours (abris provisoires, nourriture, vêtements…) et d’offrir des solutions à long terme (logements, formation professionnelle…).
À la suite des inondations qui ont ravagé l’Uttarakhand, ETW continue de contribuer à la construction de maisons, d’écoles et d’universités tout en proposant des formations professionnelles, des programmes d’autonomisation pour les femmes et des protocoles d’éducation sur tablettes aux enfants.

Nouvelles du terrain en décembre 2015

Bien que la décrue soit amorcée, le retour à la normale n’est pas encore assuré pour les habitants de Chennai et du Tamil Nadu en général. Beaucoup de gens ont perdu leurs maisons, leurs biens, et ont du mal à assurer leurs revenus. Sur place, nos volontaires rapportent que beaucoup de pauvres et de nécessiteux s’entassent dans des abris de fortune insalubres. En leur donnant de la nourriture et des ustensiles ménagers, nous satisfaisons leurs besoins les plus élémentaires.

De nombreuses personnes ont été mises à la rue ou sont restées bloquées chez elles par les inondations qui ont commencé fin novembre. Nos bénévoles locaux ont immédiatement commencé à prodiguer leur aide : service de repas chauds, distribution de fournitures médicales et d’autres produits de première nécessité – qui faisaient cruellement défaut. Ils ont également secouru des personnes isolées par la montée des eaux. Depuis que la décrue s’est amorcée, nous accélérons la mise en place de secours à plus long terme.

Chaque jour, les jeunes de la branche locale de AYUDH font des colis de nourriture et de produits de première nécessité pour acheminer au moins un camion de marchandises dans les zones sinistrées.

Dimanche 13 décembre, une équipe de 40 bénévoles étrangers a quitté notre siège social et fait 24 heures de car pour rallier les zones sinistrées. Ces bénévoles préparent et distribuent des milliers de colis alimentaires deux fois par jour, en zone sinistrée. Positifs et plein de compassion, nos bénévoles s’entraident tout en offrant des paroles de réconfort et des sourires aux rescapés en difficulté.

Composée d’une dizaine de médecins de l’hôpital Amrita, notre équipe médicale d’urgence n’a pas quitté Chennai depuis le début des inondations. Avec deux ambulances ultra équipées, l’équipe se déplace dans divers endroits pour rencontrer les gens qui ont besoin d’assistance et soigner entre 700 et 800 patients par jour.

Les rues de Chennai sont toujours jonchées de gravats et de débris provenant de maisons inondées. Les intempéries ont beau se calmer lentement, les décombres restent. Les habitants de Chennai et du reste du Tamil Nadu s’efforcent de reprendre le cours normal de leur vie. Nos bénévoles travaillent avec les équipes de nettoyage locales pour remettre la région en état, améliorer les conditions d’hygiène et s’occuper des déchets dangereux pour l’environnement.

Nous ne nous contentons pas de concentrer nos efforts sur Chennai et ses environs. Dans l’ensemble du Tamil Nadu, les zones rurales ont subi de très gros dégâts. Beaucoup d’habitants sans ressources ont peur. Dans le seul village de Jaffarkhanpet, les habitants n’ont retrouvé l’espoir qu’à l’arrivée de nos bénévoles. Un habitant nous a expliqué : « Vous êtes les premiers à venir nous aider. » Nous secourons ces petits villages au même titre que les grandes villes : campagnes de soins médicaux et distribution de produits de première nécessité.

Dans les jours à venir, nos bénévoles vont distribuer des kits ménagers à 10.000 familles : ustensiles de cuisine, riz et lait en poudre, savon et brosses à dents, literie neuve, et vêtements divers.

Plus de photos sur les secours d’urgences