Le parfum de la bonté se répand de manière égale dans toutes les directions

(27 sept 2020, Amritapuri)

Anniversaire d’Amma, extraits :

En raison de la pandémie, le 67ème anniversaire d’Amma a été uniquement célébré aujourd’hui avec une prière mondiale pour la paix dans le monde. Les résidents de l’ashram ainsi que les dévots du monde entier ont consacré cette journée à la méditation et à la récitation de prières. Amma a également délivré son message annuel d’anniversaire. Normalement, des centaines de milliers de dévots du monde entier viennent  à Amritapuri, en présence de personnalités du gouvernement central et du gouvernement des États.

« Même si Amma ne peut pas voir physiquement vos visages souriants, Amma voit chacun de vous dans son cœur. Elle pense toujours à vous et prie pour vous », a commencé Amma. Elle a ensuite déclaré que la responsabilité de la pandémie reposait sur les épaules de l’humanité à cause de son exploitation égoïste et sans limite de la Nature.

« La nature nous envoie de nombreux indicateurs à ce sujet depuis un certain temps, a déclaré Amma. Mais l’homme a refusé de voir, d’entendre ou de reconnaître même les plus forts de ces messages. Les mauvaises habitudes que nous avons acquises sont devenues notre nature. Elles ont progressivement façonné le comportement humain et notre mode de vie. Notre ego ne nous a pas permis de changer. Nous pensions que cette situation ne durerait pas longtemps. Mais les calculs de notre intellect – même ceux de la science moderne – étaient faux. L’humanité reste impuissante et sans défense face au coronavirus. »

Amma a pourtant déclaré que l’heure n’était pas à la critique ni à la culpabilité, mais au rejet de l’oisiveté et à l’engagement dans l’action juste, avec une vigilance et un courage à toute épreuve. Amma a ensuite énuméré sept lignes directrices qu’elle sent que l’humanité doit suivre pour aller de l’avant :

1. Autant que possible, contrôlez votre corps et votre mental.
2. Faites au moins un minimum de pratiques spirituelles régulièrement.
3. Intégrez la protection de la nature dans votre quotidien.
4. Ne sous-estimez pas les forces de la nature et ne les considérez pas comme inférieures.
5. Ayez une vue plus large de la vie.
6. Créez un équilibre entre vos intérêts égoïstes et vos intérêts altruistes.
7. Reconnaissez les lois universelles établies par Dieu – l’autorité suprême – et obéissez à ces lois.

En approfondissant l’explication de l’égoïsme humain, Amma a dit : « Il existe une expression courante pour les produits jetables : « Jetez après utilisation ». En fait, cela décrit la période dans laquelle nous vivons aujourd’hui. C’est l’attitude qui prévaut dans la société, qu’il s’agisse des choses que nous achetons, de la nature ou de nos relations. Cette attitude dérive de l’égoïsme. L’égoïsme est comme une maladie auto-immune qui pousse nos cellules à attaquer et détruire notre propre corps. Notre capacité à prendre en compte les sentiments et les droits d’autrui est en train de disparaître. Les gens se mettent à ne plus éprouver de remords lorsqu’il s’agit de nuire à leurs voisins ou à la nature pour leur profit personnel. Cependant, ces biens mal acquis ne profiteront jamais à personne. »

Amma a précisé que la pandémie n’est pas une punition de la nature, mais un avertissement pour aider l’humanité à corriger son comportement. « Nous pouvons avoir le sentiment que de telles périodes de crise sont une forme de punition de la nature », a-t-elle déclaré. « Mais ne le prenez pas comme ça. Considérez cela comme un appel claironné par la nature pour que nous corrigions notre comportement. Considérez cela comme un traitement de choc de la part de Dieu, ou de la Nature, pour nous empêcher de faire des choses pires. La Terre et la Nature sont toutes deux considérées comme des modèles de patience. Cependant, l’homme a pris cette patience pour une autorisation à commettre toutes sortes d’atrocités. Il est temps de corriger cette erreur. »

Amma a conclu son intervention en soulignant le besoin de compassion. « Le parfum d’une fleur ne se répand que dans le sens du vent mais le parfum de la bonté se répand de manière égale dans toutes les directions. Nous ne pourrons peut-être pas aider tout le monde dans ce monde. Mais si nous sommes capables d’exprimer notre compassion à quelques personnes autour de nous, elles la transmettront, et très bientôt elle s’étendra comme les maillons d’une chaîne. C’est ce virus de la compassion , qui peut vaincre le coronavirus, c’est lui qui devrait se répandre dans le monde aujourd’hui. ». (Note : En sanskrit, il y a un jeu de mots entre Karuna qui signifie compassion et Corona)

Amma a également mené une prière collective pour la paix dans le monde au cours de laquelle toutes les personnes présentes physiquement et virtuellement (YouTube)  ont imaginé des fleurs blanches de paix tombant du ciel et inondant le monde entier. Il s’agit en fait d’une prière qu’elle a introduite il y a plusieurs années, lorsqu’elle a averti à plusieurs reprises que 2020 serait une année extrêmement difficile pour l’humanité.

Plus tôt dans la matinée, 67 disciples monastiques, hommes et femmes, ont pratiqué un rituel du feu pour la paix et l’harmonie dans le monde dans la salle principale de l’ashram.