(16 et 17 octobre, Houten, Pays-Bas – Tour d’Europe 2018)

La présence d’Amma a attiré des personnes venues des quatre coins du pays et des pays voisins (Belgique et Luxembourg). Le hall d’exposition de Houten était plein à craquer de visiteurs pendant les deux jours du séjour d’Amma aux Pays-Bas.

L’ambassadeur de l’Inde aux Pays-Bas, M. Venu Rajamony, a souhaité la bienvenue à Amma. Il a commencé par inviter la foule à accueillir Amma avec une salve d’applaudissements. Ce fut l’occasion pour les participants de montrer à Amma combien ils l’appréciaient, avec des applaudissements qui semblaient ne pouvoir s’arrêter que si on les faisait cesser.

Rajamony a déclaré : « Je suis venu ici en tant qu’ambassadeur de l’Inde aux Pays-Bas, mais en réalité je suis venu comme un enfant aux pieds d’Amma, pour me délecter de son amour et recevoir son étreinte, comme vous tous. Au Kérala nous avons une chanson qui dit : « Y a-t-il un Dieu plus grand que la mère ? Y a-t-il un temple plus grand que la mère ? La vie d’une mère est une vie de sacrifice que le temps ne peut effacer. Les mères sont les déesses qui prennent des formes humaines pour nous. » Cette chanson parle de toutes les mères, mais plus particulièrement encore d’Amma, la mère de l’humanité. »

L’ambassadeur continua ainsi : « Mes amis, nous vivons des temps difficiles. Guerres, conflits, discrimination, exploitation, pauvreté, ignorance, haine, xénophobie, fanatismes religieux, rien de tout ceci n’a disparu de la surface du globe. Le monde cherche par tous les moyens à se débarrasser de tous ces problèmes, mais en vain. Ce sont des êtres comme Amma, des ambassadeurs de l’amour, des messagers de paix, qui offrent un amour inconditionnel à quiconque vient à eux, qui répandent un message d’unité des religions ; ce sont eux qui servent de boussole morale à la société. Il incombe à chacun de nous de faire notre possible pour lui prêter main forte, pour œuvrer ensemble avec elle à la construction d’un monde véritablement exempt de violence. » .

Amma fut également accueillie aux Pays-Bas par Lucia Rijker, championne du monde de boxe et kickboxing et actrice  : « Amma vous embrasse de manière inconditionnelle et désintéressée, chose pas facile pour un être humain normal, et elle est un modèle pour moi. Elle nous étreint et nous accueille, qui que nous soyons, où que nous soyons, quoi que nous fassions, sans se soucier de ce que nous gagnons, ni si nous avons du succès ou non, que nous ayons le cœur en paix ou inquiet. Merci Amma de continuer à entreprendre ces voyages éprouvants et de passer toutes ces heures à nous ramener dans nos cœurs, merci de nous aider à nous souvenir de la place du cœur dans ce monde troublé. »

Amma a dit qu’il est important de rester maître du mental plutôt que d’être esclave de ses désirs. « Le mental est un bon serviteur mais un mauvais maître. Plus nous nous attachons aux objets extérieurs, plus notre force mentale diminue. Nous pensons peut-être que nous n’éprouvons que des attachements minimes et sans importance. Pourtant, nous pouvons constater que, à mesure que nos attachements à des objets augmentent, ils nous réduisent à l’état de mendiants. L’objet de notre attachement nous gouverne. »

Les dévots belges ont fait un cadeau spécial à Amma : en l’honneur du Kérala, l’État indien d’origine d’Amma, ils ont exécuté une danse traditionnelle de ce pays en costumes traditionnels. Ce cadeau fut l’occasion pour chacun de voir et de sentir combien l’amour d’Amma transcende véritablement les frontières, et qu’Amma est entrain de faire émerger une nouvelle culture universelle faite de valeurs spirituelles.

Découvrez les photos du programmes hollandais