Le 24 décembre 2014, veille de Noël, en présence d’Amma, l’ashram a mis en scène l’histoire de Saint François d’Assise et de deux de ses proches compagnons, le père Sylvestre et sainte Claire.

Il a fallu que plus de 170 personnes, résidents de l’ashram et visiteurs de plus de 15 pays du monde, travaillent ensemble pour interpréter cette comédie musicale intitulée « La prière du Seigneur », et d’abord écrire le texte original, composer la musique et les paroles, réaliser la chorégraphie, peindre les décors et fabriquer costumes et marionnettes à la main.

Ce travail de l’amour a mis en scène des moments de la vie de trois personnages ayant fait l’expérience de la prière et de la manière dont elle nous fait avancer sur le chemin spirituel. L’exemple de François nous montre comment un être « ordinaire » peut quitter une existence basée sur la prospérité matérielle pour se mettre en quête d’une vie centrée sur Dieu, une vie consacrée à cultiver l’humilité, la compassion, le pardon et l’amour inconditionnel.

La mise en scène reprenait en refrain le texte de l’authentique prière du Seigneur, qui souligne que les aspects fondamentaux de la prière n’ont pas changé au fil des siècles ; nous prions toujours pour la sagesse, la guidance sur le chemin spirituel, la grâce et la force de persévérer au milieu des difficultés de la vie.
Il est intéressant de remarquer que dans son message de Noël, Amma a également parlé de l’importance de la prière dans la vie spirituelle.

Ce spectacle de 90 minutes a été présenté en direct sur la scène principale de l’ashram devant Amma et plusieurs milliers de personnes. Captivés du début à la fin, les spectateurs ont été charmés par la superbe mise en scène, les interprétations inspirées, les chansons et les danses émouvantes, les performances techniques et artistiques : une scène à trois étages et l’envol d’oiseaux – réalistes à s’y méprendre. Au moment du final, descendant du plafond (quatre étages au-dessus de la scène), une pluie de milliers de fleurs artificielles plus vraies que nature s’est répandue sur les comédiens et les premiers rangs de spectateurs. Le public était transi de joie en voyant se réaliser sous ses yeux la prière qu’Amma demande souvent de visualiser : une pluie de fleurs blanches – symboles de paix – inondant le monde. Au moment du salut final, le public s’est levé pour manifester son admiration aux acteurs par une salve d’applaudissements.

Découvrez la comédie musicale en images