Enseignement d’Amma : ça n’ira pas si nous attendons que les autres changent. Soyons le changement !

 

Cette vidéo est un extrait du message d’Amma au Sommet de la Conscience pour le Climat organisé à Paris en 2015 à l’initiative de Nicols Hulot, envoyé spécial du président français François Hollande pour la protection de la planète :

 » Il arrive que des gens parlent à Amma d’une sensation de déséquilibre, comme s’ils avaient des vertiges. Cela peut être dû à une perturbation des cellules de l’oreille interne. La nature est aujourd’hui dans un état similaire.

Avec chaque arbre qu’il coupe, l’homme fabrique son propre cercueil. Quand on trait une vache, laissons-lui du lait pour son veau. Mais aujourd’hui, l’homme trait jusqu’à la dernière goutte. Cela nuit à la génération suivante. Pour la génération actuelle, il reste encore un peu d’eau douce. Admettons que les gens puissent gagner de l’argent et procréer, mais imaginons un peu s’il n’y avait plus d’eau à boire ! Il ne suffit pas de gagner de l’argent et de procréer, il est important, en plus, de penser à préserver la nature pour les générations futures.

Imaginez qu’un incendie se déclare dans un immeuble de 10 étages et que l’habitant du premier étage crie : « Au secours ! S’il vous plaît descendez, venez m’aider ! À nous tous, nous pouvons éteindre le feu ! » et que les occupants du dernier étage disent : « Ce n’est pas mon étage, c’est le vôtre. Ce n’est pas mon problème, c’est le vôtre » ! Cela va pourtant bientôt devenir leur problème à eux aussi. Ce qui était le problème de « l’autre » va à l’avenir devenir mon problème. Nous allons être rattrapés. Soyons-en conscients.

C’est ce qui se produit actuellement. On pense que c’est le problème de l’autre, pas le sien. Mais qu’un tremblement de terre se produise quelque part, et ce sont tous les avions qui risquent d’être cloués au sol pendant des heures. Beaucoup d’hommes d’affaires peuvent être impactés. Finies les exportations, finies les importations, et ainsi de suite. Un tremblement de terre quelque part peut donc impacter la vie de nombreuses personnes dans le monde entier.

C’est pour cela qu’Amma dit toujours que l’univers fonctionne en harmonie. Tout dans l’univers est interconnecté. L’univers est un filet entre les mains de chacun d’entre nous. Un mouvement dans le coin d’un filet tenu par quatre personnes se répercute dans tout le filet. Chacune de nos actions, accomplie consciemment ou pas, que nous soyons seul ou en groupe – se répercute partout dans l’univers. Ça n’ira pas si nous attendons que les autres changent. Même si les autres ne changent pas, soyons prêts à changer. Voyons ce que nous pouvons faire. »