(23-25 avril, Manjeri, Kérala – Tour de l’Inde 2015)

Amma a consacré le 22e temple Brahmasthanam (temple caractérisé par une statue intérieure à quatre faces à l’effigie de Shiva, Devi, Ganesha et du serpent – Muruga et Rahu symbolisant l’unité. Cette statue est appelée  »murti ») à Manjeri, au Kérala, le 23 avril 2015. Le premier temple a été consacré à Kodungallur, au Kérala, en 1987.

Amma est arrivée à Manjeri, tôt le 22 avril, après sa tournée à Singapour, en Malaisie, et en Australie.

Des milliers de personnes étaient venues de toute l’Inde et du monde entier pour participer à cet événement. Un groupe de dévots américains avait fait le voyage pour assister à la consécration du temple. A 10h, au son du mantra  « Om Shiva Shaktiaikya Rupinyai Namah » et des percussions traditionnelles  (panchavadyam), Amma a commencé les pujas (rituels religieux accomplis en offrande aux déités) pour les  pots installés sur le toit du temple (kalasas).

Amma a invoqué la bénédiction de tous les êtres et de la nature.

Le tazhikakuda se compose de trois bols de cuivre de taille décroissante empilés verticalement sur une flèche centrale. Amma a rempli chaque pot du tazhikakuda, de navdhanya (neuf sortes de graines comestibles), avant de le mettre en place. Ensuite elle a pratiqué abhisheka (libations rituelles) avec chacun des pots remplis d’eau énergétisée par des journées de répétition de mantras. Après l’arati (offrande de la flamme qui clôture un rituel religieux), elle a prié et invoqué le divin, répandu des pétales partout autour, avant de s’asseoir pour méditer un moment.

Amma a enfin pénétré dans le temple. Après un processus de purification de sept jours, la murti de 250 kilos a été apportée dans le temple. Une fois les portes refermées, Amma a installé la déité. Les dévots continuaient de psalmodier dans une atmosphère toute entière saturée d’énergie. Au bout de vingt minutes, les portes se sont ouvertes et Amma fit l’arati devant la murti nouvellement installée, en versant 108 kalashas remplis d’eau saturée de mantras.

Plus tard, Amma a commencé son satsang (discours spirituel), en disant que c’est véritablement dans notre cœur que l’on doit installer Dieu. Bien que nous ayons chacun un dharma (devoir) différent en fonction de chaque étape de la vie, Amma a déclaré que le dharma suprême est la réalisation de Dieu. Elle a rappelé à la foule assemblée que tel est le but de la vie. « Vous plongez dans le lac pour vous nettoyer et en ressortir, pas pour vous y noyer. »

Le lendemain, Amma a distribué des bourses d’études Vidyamritam et des pensions mensuelles Amrita Nidhi aux pauvres. Parmi les invités de marque se trouvaient le poète Akkitham, le prêtre Guruvayoor tantri, Chennas Dineshan Nampootirippad, l’écrivain de renom KB Sridevi et l’ancien député O. Rajagopal.

Dans la soirée, il y a eu de gros orages et beaucoup de pluie, phénomène inhabituel en été. Les stands étaient trempés. Un parapluie abritait Amma, car l’eau traversait le chapiteau, mais Amma continuait de donner le darshan (traditionnellement le mot darshan signifie « avoir la vision d’un saint, ou d’une représentation sacrée », mais ici, il désigne la bénédiction d’Amma lorsqu’elle serre les gens dans ses bras). Les dévots trempés s’approchaient en pataugeant dans l’eau – ce qui n’était pas sans rappeler la première visite d’Amma quand elle était venue un soir de 1996. Ce soir là ce qui n’était au départ qu’un léger crachin s’était transformé vers minuit en des trombes d’eau. Mais ni Amma, ni personne, n’avait voulu arrêter ou partir.

Pour la réussite d’un programme d’une telle ampleur, il faut beaucoup de bénévoles. Des jeunes de AYUDH (mouvement international ETW de jeunes de 15 à 30 ans) et des boursiers de Amrita Vidyalayam (écoles d’Amma) servaient partout dans la joie et l’enthousiasme. Tout le monde était heureux de participer à ce programme qui ajoutait un nouvel élément à la constellation des temples Brahmastanam d’Amma, brillants de mille feux dans l’esprit et le cœur des dévots, tels des étoiles scintillant au firmament dans la nuit.

Quand les deux jours de célébrations se terminèrent à 1h15 du matin, Amma chanta « Mariyamma, Mariyamma Shankari Taye… ». Les dévots installèrent Amma et son amour dans leur cœur, le vrai temple qui ne les quittera jamais, où qu’ils aillent.

Découvrez les photos du programme de Manjeri