Ayudh, les jeunes d’ETW, accueilli au Parlement européen le 17 juillet 2014

Parlement européen, Strasbourg, France – le 17 Juillet 2014

Ayudh Europe, la branche Jeunesse d’Embracing the World en Europe, a célébré son 10e anniversaire au Parlement Européen de Strasbourg en France, en présence de plusieurs membres du Parlement.

L’événement intitulé « Renforcer l’Europe à travers l’engagement des jeunes », a rassemblé près de 300 jeunes participants de 23 pays différents. Inspiré par la vie et les enseignements d’Amma, AYUDH a mobilisé des milliers de jeunes à travers l’Europe au cours des dix dernières années avec ses programmes d’échanges interculturels, le service volontaire, et ses actions sociales et de développement durable.

Parmi les personnalités qui ont participé à l’événement, mentionnons les Députés Européens Frank Engel (Luxembourg), Deirdre Clune (Irlande) et Miltiadis Kyrkos (Grèce), le Député Finlandais Jani Toivola (Finlande) et également Martine Reicherts, Commissaire Européenne chargée de la Justice, des Droits Fondamentaux et de la Citoyenneté.

Le Vice-Président du Mata Amritanandamayi Math, Swami Amritaswarupananda venu tout spécialement pour cette occasion, a souligné dans son discours l’importance d’inculquer des valeurs dans notre système éducatif. Il a évoqué l’augmentation alarmante du taux de décrochage scolaire, la consommation de drogues, les violences faites à la nature et le taux de criminalité chez les jeunes, en parlant de l’Europe et d’autres parties du monde. « La principale raison de ces situations dangereuse est que l’éducation n’est pas valorisée » a-t-il dit. « La vie elle-même n’est pas valorisée et la conscience et l’action ne sont pas vues à leur juste valeur. »

Swami Amritswarupananda a approfondi ce point en expliquant que l’objectif était d’aider les jeunes à comprendre leur relation avec le monde dans lequel ils vivent, la nature et les lois de l’univers. « Dans une société démocratique, chaque individu doit être doté de différentes compétences. L’une d’entre elles est la capacité intérieure à traiter avec des gens de cultures différentes » a-t-il noté. « Sur la base de ce système de valeurs, les individus devraient être en mesure de prendre des décisions objectives et impartiales. Les sociétés démocratiques doivent donc comprendre leur intérêt à ce que ces compétences soient encouragées ».

Mme Clune, Députée Européenne Irlandaise, a applaudi tous ceux qui ont rejoint le mouvement Ayudh. « Je suis sûre que vous allez bénéficierez des expériences positives de votre engagement pour le reste de votre vie », a-t-elle dit. Elle a souligné certaines mesures prises par l’UE pour l’emploi des jeunes et la protection de l’environnement.

M. Engel, qui dirige la Délégation Luxembourgeoise au Parlement, a déclaré que ce continent qui avait été un lieu de guerre et de destruction, est aujourd’hui un continent de paix et de construction. Il a approfondi, en disant : « Nous avons des valeurs qui nous sont chères et la manière de s’assurer qu’elles perdurent est d’amener les jeunes à les mettre en application ».

Mme Reicherts, Commissaire Européenne chargée de la Justice, des Droits Fondamentaux et de la Citoyenneté, a affirmé que la vie politique et la vie spirituelle étaient compatibles. Elle a encouragé les jeunes présents : « ne descendez jamais en dessous de votre dignité. Portez haut vos valeurs et ne vous accommodez jamais de la facilité ».

Les jeunes AYUDH ont également présenté une déclaration en cinq points demandant aux dirigeants européens d’envisager de prendre les mesures suivantes :

  1. intégrer le volontariat dans l’éducation formelle à travers la mise en place de crédits académiques
  2. encourager les jeunes à protéger la biodiversité et favoriser l’agriculture biologique grâce à la mise en place de bourses et de subventions communautaires
  3. proposer des soins accessibles et de haute qualité dédié à l’amélioration de la santé mentale et le bien-être des jeunes, avec un accent particulier sur l’amélioration de l’intelligence émotionnelle et spirituelle
  4. fournir aux jeunes des environnements d’apprentissage qui encouragent un mode de vie holistique et l’expression créative
  5. mettre en œuvre des mesures proactives pour résoudre le problème du chômage des jeunes par la création d’emplois, l’éducation, l’investissement et le dialogue.

L’événement s’est terminé par une séance de questions-réponses avec Swami Amritaswarupananda et Mme Reicherts. L’accent était mis sur les différents problèmes rencontrés par les jeunes dans la société d’aujourd’hui et la possibilité d’y répondre au niveau personnel et collectif.

Depuis 2007, AYUDH a travaillé en étroite collaboration avec la Commission européenne pour l’éducation et la culture dans le cadre du programme « Jeunesse en action ». La Commission a sélectionné AYUDH comme « projet exemplaire » en 2009 pour : « Atteindre de nouveaux sommets », une comédie musicale sur les défis des jeunes dans le monde d’aujourd’hui et en 2013 pour le projet : « Notre monde. Notre vision. Notre avenir », qui mettait l’accent sur ​​l’éducation non formelle des jeunes sur la durabilité écologique.

Cet événement au Parlement européen à Strasbourg faisait partie d’une rencontre d’une semaine de jeunes venus de toute l’Europe, sur le thème « Conscience en action ». Cette rencontre s’est tenue au Centre Amma en Allemagne du 13 au 20 Juillet 2014.


Article dans le New India Express en Inde sur l’évènement !