Apprendre le sanskrit pour découvrir la véritable portée du Vedanta

 

(13 décembre 2019 –Amritapuri )

Extraits de l’enseignement d’Amma :

Il y a deux types d’éducation : l’éducation qui apprend à gagner sa vie et l’éducation qui apprend à vivre. Vivre une vie bénéfique, voilà en quoi consiste la spiritualité. Nous devrions vivre de façon bénéfique à la fois pour la société et pour nous-mêmes. C’est l’essence de la spiritualité. Les Écritures nous expliquent tout ceci clairement mais de nombreuses personnes ne connaissant pas le sanskrit interprètent mal les enseignements qu’elles contiennent.

L’anglais qui est parlé aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni est légèrement différent d’un pays à l’autre. Si quelqu’un souhaite étudier la médecine dans un pays anglophone sans connaître l’anglais, cela lui sera naturellement très difficile car les manuels seront rédigés dans cette langue. De la même façon, à l’origine, les textes du Vedanta ont été écrits en sanskrit. Tout chercheur spirituel authentique qui souhaite comprendre ces textes devrait s’efforcer d’apprendre cette langue.

Amma conseille à ses disciples monastiques d’apprendre le sanskrit, afin de comprendre la nature du monde. Tous ceux qui éprouvent un réel intérêt pour le Vedanta, doivent apprendre le sanskrit ; faute de quoi il est assez difficile de comprendre le véritable sens du Vedanta. Afin de pouvoir étudier la Bhagavad gita (le chant du Seigneur Krishna – un des écrits fondamentaux de l’hindouisme) et les Upanishads (textes mystiques hindous), il est tout à fait souhaitable de comprendre le sanskrit.

Manger, dormir, se laver… tout cela constitue des actions, des karmas ; il est donc impossible de ne pas agir. Pensez plutôt à ce que vous pouvez offrir au monde.