(20 et 21 novembre, Munich, Allemagne – Tournée européenne 2017)

Les programmes d’Amma à Munich sont toujours marqués par la musique classique. Certains des musiciens font partie de l’orchestre philharmonique de Munich. Ils ne manquent jamais d’offrir de leur temps et de leur talent pendant les programmes d’Amma dans cette ville, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Quand Amma arrive sur l’estrade, elle est accueillie par ces musiciens en costume traditionnel bavarois.

Le Zenith Halle, où se déroule le programme d’Amma, est une ancienne usine reconvertie en salle de spectacle. Pour atteindre la pièce où elle séjourne, Amma passe par une passerelle située en hauteur le long du mur du hall principal. Les dévots peuvent donc regarder Amma marcher seule, sans personne autour d’elle. Elle regagne sa chambre en prenant son temps et en regardant les dévots derrière elle et en contrebas. Lorsqu’elle atteint sa chambre, des applaudissements et des « Mati Rani Ki Jai ! » fusent, marquant ainsi la fin du programme. Cette année, en l’honneur des 30 ans de la venue d’Amma, la passerelle était décorée de cœurs en chocolat sur lesquels était écrit « Danke Amma » (merci Amma).

Un autre temps fort des programmes de Munich fut la traditionnelle danse bavaroise de l’arbre de mai, pendant laquelle les danseurs ont créé de magnifiques motifs avec des rubans attachés au sommet d’un mât.

Parmi les invités officiels du programme d’Amma, se trouvaient M. Sugandh Rajaram, Consul général de l’Inde à Munich, ainsi que M. Rufus Beck, acteur célèbre de cinéma et de théâtre. Mme Maria Kriester, qui avait rencontré Amma en 1987 en Autriche pendant son premier tour du monde et qui a par la suite invité Amma à se rendre à Munich, s’est également exprimée. Pendant plus de deux décennies, elle a été l’une des organisatrices principales de la venue d’Amma dans cette ville. Mme Kriester a dit : « Comment pourrions-nous remercier Amma pour le cadeau magnifique qu’elle nous fait de son amour ? Les mots ne peuvent exprimer notre gratitude. La seule façon dont nous pouvons remercier Amma c’est d’intégrer au quotidien les valeurs spirituelles dont elle parle et qu’elle incarne ; alors nos pensées deviendront plus altruistes, nos paroles plus amicales et aimantes, et nous agirons avec plus d’humilité et de compassion. Alors Amma sera contente de voir que nous aurons profité de sa présence parmi nous de la meilleure façon qui soit. Au nom de tous les dévots en Allemagne, chère Amma, je souhaite t’exprimer notre plus profonde vénération et notre gratitude de nous garder dans ton éternelle étreinte. Merci Amma. »

De son côté, M. Rajaram a dit : « Le cœur rempli de joie, j’aimerais souhaiter la bienvenue à Amma à Munich et lui exprimer mon plus profond respect. Depuis de longues années, Amma porte le flambeau de la spiritualité et de la culture indienne dans le monde entier. Je souhaite profiter de cette occasion pour remercier Amma du plus profond de mon cœur pour sa venue à Munich et pour ses bénédictions. »

Rufus Beck a déclaré : « J’ai eu l’occasion de passer du temps en compagnie d’Amma. Nous avons beaucoup ri ensemble et elle était vraiment comme une mère pour moi. C’était si bon, si bon … Amma voyage pour toucher les gens et les inspirer à faire le premier pas pour améliorer notre monde avec amour … Laissez-moi souhaiter la bienvenue à Amma avec une citation de Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la lune : « C’est un petit pas pour un homme, un pas de géant pour l’humanité. »

Dans ses enseignements, Amma a souligné l’importance d’être vigilant dans nos interactions avec les autres : « Chaque individu porte en lui des traumatismes cachés et du chagrin venant de son passé. Faisons attention quand nous jugeons les gens. La patience est la plus grande force. Elle éveille la bonté en nous-mêmes et dans les autres. »

Pour clôturer la célébration des 30 ans de la venue d’Amma à Munich, des musiciens classiques ont magnifiquement interprété « Joy to the World » (Joie pour le monde). Alors que la foule entonnait « Joie pour le monde, Amma est arrivée », des ballons multicolores en forme de cœurs ont commencé à descendre depuis les coursives en hauteur : d’abord cinq, puis dix, puis par dizaines et vingtaines. La foule propulsait en l’air les ballons qui descendaient pour ne pas qu’ils tombent au sol. Alors même que des ballons continuaient à tomber, d’autres remontaient en un magnifique ballet de cœurs, volant grâce à la vigilance et à l’amour des dévots en contrebas. Spectacle enchanteur encore plus poignant grâce au chant résonnant à travers le hall. Scènes fugaces et inoubliables pendant lesquelles le temps a semblé s’étirer : des perles d’amour et une célébration de la compassion qui resteront gravées dans le cœur de tous ceux qui étaient présents.

Découvrez les photos du programme de Munich