(2-4 novembre, Toulon– Tour d’Europe 2015)

Le Zénith Omega, salle comble, s’est transformé durant trois jours et trois nuits en temple d’espoir, d’amour et de lumière, pendant qu’Amma étreignait des dizaines de milliers de personnes unies dans la méditation et priant d’un seul cœur et d’un seul esprit pour la paix dans le monde.

Voici un article issu du blog d’Amritapuri, publié par Rta S:

« Tout peut arriver – à Toulon

Vers minuit pendant le Devi Bhava (programme spécial qui dure toute la dernière nuit) à Toulon, je décidai de faire un tour du Zénith, en espérant bien trouver quelque chose d’intéressant à écrire. En passant devant le point de distribution des tickets, j’ai remarqué une annonce : « La distribution des tickets est terminée ». Mais qui sait ce qui peut arriver ? Que peut-il arriver ? Dieu seul le sait ! Plongée dans ces pensées, je me demandais comment faire pour avoir un ticket dans cette foule.

C’est à ce moment là qu’un couple est arrivé en disant qu’ils devaient partir ; me prenant pour une responsable, ils m’ont donné leurs tickets. En les prenant, j’ai bien vu que c’étaient des tickets ZZZZZZ…. pour la fin du darshan (étreinte). J’avais prévu de les mettre dans la boîte de retour des tickets dans le hall d’entrée. Mais sans que j’ai eu le temps de dire ouf, quelqu’un derrière moi disait : « Oh non. Plus de tickets. Qu’allons-nous faire? » Je me suis retournée : « Voulez-vous des tickets ? Ils sont pour la fin – demain en milieu de matinée » leur ai-je dit. « Pas de problème. Nous en voulons bien ! » Ils ont pris les tickets et s’en sont allés en dansant littéralement de joie. Voici comment j’eus la réponse à ma question et comment par dessus le marché je fus celle par qui quelqu’un reçut un ticket comme par magie !

Un énorme programme dans cette petite ville de la côte ! Quel étrange mystère. Quelle force pousse ces milliers de personnes à venir jusqu’ici ? Quelle force pousse ces centaines de « sevaïtes » (bénévoles effectuant un service désintéressé) à travailler dur dans la joie et la bonne humeur ? Certains d’entre eux sont restés sur place plus d’une semaine : quatre jours de montage avant le début du programme, puis trois jours du programme jusqu’au Devi Bhava qui s’est finalement terminé à 10h30 du matin et nettoyage du Zénith jusque tard dans la nuit. Combien de milliers d’assiettes ont été lavées en chantant joyeusement comme à une fête ? Combien de centaines de kilos de légumes ont été préparés chaque jour avec amour en récitant des mantras (formules et prières sacrées) ? Dans chacun de ses satsangs (ici : enseignements), Amma nous incite à faire l’expérience de la joie de servir, et tout le monde peut voir à quel point les gens ont à cœur de suivre ce conseil et comment il en ressortent transformés. Bien sûr, aucun de nous ne peut rivaliser avec Amma qui sert les gens à chaque instant, comme à chacune de ses respirations, mais nous voyons bien que si nous faisons un petit effort pour aider les autres, il en ressort une grande joie autant pour eux que pour nous. Et ce doit certainement être la force de l’amour et de la joie de servir qui attire ces milliers de personnes.

À la fin du Devi Bhava, après avoir pris mon pique-nique pour le déjeuner et mis mon sac dans le bus, il me restait environ 30 minutes avant le départ. Je ne pouvais tout simplement pas rester les bras croisés. Il fallait que je rejoigne l’équipe de Toulon qui nettoyait la salle ; je me suis mise à ramasser de la vaisselle abandonnée, à enlever les affiches sur les murs et à porter des détritus à la zone de tri sélectif. Même après une nuit blanche, je me suis tellement prise au jeu et le bénévolat m’a donné tellement d’énergie que j’ai failli en rater le bus. Quand tout à coup, j’ai pensé à regarder ma montre, je me suis aperçue qu’il était pile l’heure de partir. Je me suis alors précipitée à l’extérieur du bâtiment et j’ai sauté à bord du bus. 7 heures plus tard, nous serions à Milan. J’ai senti perler quelques larmes en faisant signe au revoir aux bénévoles de Toulon ; mais je savais qu’une aventure tout aussi magnifique avec d’autres courageux sévaïtes au grand coeur nous attendrait à Milan. Nous avons fait route vers le sud au cœur de montagnes aménagées en terrasses, surplombant de vieux villages perchés sur les collines dominant la mer Méditerranée d’un bleu étincelant, puis quittant la côte, nous avons obliqué vers l’intérieur des terres pour arriver à Malpensa. Là, les bénévoles enthousiastes, alignés pour accueillir Amma, nous ont reçu comme des VIP.»

Découvrez le programme de Toulon en images