Se mettre à l’écoute de la voix de sagesse de la Nature pour un avenir plus radieux

 

(1er Janvier 2019 – Amritapuri, Inde)

Extrait du discours d’Amma pour le Nouvel An :

Nous voici à nouveau au seuil d’une nouvelle année. Le simple fait de penser au Nouvel An éveille des vibrations d’espoir, de bonheur et d’enthousiasme. Que les fleurs de la paix et de la joie s’épanouissent dans vos cœur ! Que vos bonnes actions en diffusent le parfum dans le monde !

L’année passée, le monde a connu beaucoup de conflits et de catastrophes naturelles. Les récentes inondations du Kérala ont laissé de nombreuses personnes traumatisées par des souvenirs de désarroi et de cataclysme. Mais rappelons-nous une chose : dans la vie, chaque difficulté nous donne l’occasion de corriger une erreur. Les inondations ont été un avertissement, un message. Depuis pas mal de temps déjà, nous exploitons égoïstement la nature pour en tirer d’éphémères bénéfices. Ce à quoi nous avons assisté, c’est aux terribles conséquences de cette attitude. Par conséquent, pour cette nouvelle année, allons de l’avant et redoublons d’ardeur pour protéger et restaurer l’harmonie de la nature. Nous pouvons rendre notre avenir plus radieux en écoutant la voix de sagesse de la nature. Aussi, travaillons dur et prions du fond du cœur pour plus d’amour et de solidarité entre les peuples et les nations. Nous devons à la fois faire des efforts et prier.

Sans succomber au désespoir, nous devrions éclairer nos cœurs avec la lampe de l’espoir. Le Nouvel An nous rappelle le temps qui passe. Telle une ombre, la mort rôde, à l’affût de chacun d’entre nous. Nous pourrions à tout instant avoir à quitter la demeure en location de ce corps. Avant que la mort ne réclame finalement ses droits sur nous, nous avons à accomplir de nombreux devoirs. Ce soir, en revoyant notre passé, faisons le point. Et le regard tourné vers l’avenir, agissons positivement. C’est le moment de prendre fermement ce genre de résolutions.

À l’aube de la nouvelle année, les gens se souhaitent une « bonne et heureuse année ». Mais c’est sûr que le bonheur ne coïncide pas forcément avec un changement de date sur le calendrier. Nous ne connaîtrons le bonheur que si nous opérons des transformations positives dans nos pensées et nos actions.

Pour cette nouvelle année, posons-nous quelques questions importantes :

Tout d’abord, demandez-vous : « Est-ce que je progresse régulièrement sur le chemin spirituel ? Suis-je constant dans ma discipline et ma pratique spirituelle ? Ou me suis-je égaré?

Seconde question : « Est-ce que je vis uniquement pour moi ? Ou est-ce que chaque jour, j’arrive à faire quelque chose de désintéressé (peu importe quoi) pour autrui ? »

Troisième question : « Est-ce que j’arrive à tout moment à garder mon sang-froid et à faire preuve de maturité ? Ou est-ce que je continue à blesser les autres en me laissant submerger par la colère, la jalousie ou d’autres émotions négatives ? »

Et pour finir : « Est-ce que j’arrive à faire ma part pour concourir à la protection de l’environnement ? »

En fonction des réponses à ces questions, soyons prêts à nous corriger et à agir en conséquence. Il est temps de prendre de fermes résolutions et de nous mettre à l’œuvre sans relâche. En général, nous prenons de nombreuses résolutions de Nouvel An mais nous les voyons fondre en quelques jours et nous trouvons toujours de bonnes raisons pour justifier notre manque de constance.

Accomplissons tout ce que nous faisons en nous rappelant que seul le moment présent nous appartient ; l’instant suivant n’est pas entre nos mains. Attachons-nous à agir tout le temps avec discernement, vigilance, enthousiasme et en gardant le sourire. Le but de la vie humaine c’est la réalisation de Dieu, c’est comprendre que nous ne sommes pas séparés de Dieu. Nous avons d’ores et déjà une goutte de cette conscience en nous. Nous avons juste besoin de cultiver et renforcer cette conscience. Ne perdons jamais de vue ce but. Mettons notre vie humaine et ce corps au service de ce but.

C’est l’amour qui crée tout ce qui est nouveau et lui donne fraîcheur et jeunesse. La nouveauté et la fraîcheur que nous ressentirons dépendent de l’amour qui nous habite. Si nous ne sommes pas habités par la lumière de l’amour, même les choses nouvelles nous paraîtront sombres. Avançons et allumons cette bougie qu’est notre corps à la lampe de la foi .

Vous vous demandez peut-être comment vous pouvez transcender cette immense obscurité à la lumière d’une seule bougie. Souvenez-vous seulement que cette lumière vous accompagne à chaque pas. Dans cette lumière, d’autres personnes peuvent aussi avancer dans la même direction. Exerçons-nous habilement, en toute confiance. En avançant de cette manière, nous serons en mesure un jour de réaliser notre être véritable. Avec un esprit rayonnant d’amour divin, toutes les expériences (bonnes et mauvaises) pourront nous rendre heureux. Nous serons en mesure de célébrer non seulement nos succès mais aussi nos échecs.

Il y a deux sortes de célébrations possibles : à l’occasion des jours fériés du calendrier, faire comme la plupart des gens : danser, chanter et assouvir certains désirs ; ou bien reconnaître et célébrer la grandeur et la beauté de Dieu à chaque instant de notre vie. Les premières façons de célébrer sont uniquement extérieures. Il ne s’agit que d’un court intermède joyeux noyé dans les chagrins et les peines. Tel un éclair dans l’obscurité du ciel, ces flashes de joie sont éphémères, ils éclairent brièvement notre vie, avant de s’évanouir. L’autre façon de célébrer relève d’un état d’esprit permanent. La véritable célébration ne dépend pas de l’assouvissement de désirs futiles. C’est l’aboutissement d’un travail incessant. Lorsque nous voyons une fleur s’épanouir, danser dans le vent, répandre son parfum, nous n’avons pas conscience que c’est là le stade ultime de transformation du bourgeon, qui passe de l’obscurité à la lumière. L’obscurité régnait au sein du bourgeon. Dans cette obscurité, le bourgeon s’est doucement préparé à éclore à la lumière. De la même manière, depuis l’obscurité des émotions les plus basses, notre voyage nous conduit à l’épanouissement à la lumière de l’amour pur. Arriver à cette destination finale est notre seul moyen de faire l’expérience de la célébration et de la joie véritables.

Ne vous laissez pas perturber par les chagrins et les difficultés de 2018. Ne les laissez pas vous empêcher d’avancer dans la vie. Considérez les difficultés de 2018 comme le chapitre précédent du livre de la vie. Puissiez-vous tourner ces pages et aborder 2019 comme un nouveau chapitre ! Puissiez-vous assimiler les enseignements de 2018 avec le discernement approprié, en corriger les erreurs et aller de l’avant pour un 2019 plus beau et rempli d’amour ! Puissiez-vous annoncer au monde un message d’amour et de paix ! Puisse la Conscience suprême vous bénir et vous combler de paix, de bonne santé physique, de force mentale et de contentement !