Hôpital Amrita : des chirurgiens opèrent un homme de 45 ans d’une tumeur de 5 kg à la mâchoire

Décembre 2018

Depuis dix ans, un Kéralais du district de Palakkad, Majeed, père de quatre enfants en âge d’aller à l’école, était confiné chez lui, de peur de montrer son visage. Pourquoi ? L’homme souffrait d’un cancer affectant la partie gauche de sa mâchoire inférieure et ayant produit une tumeur énorme, rarement répertoriée dans la littérature médicale. La vie de Majeed s’est grandement améliorée depuis qu’une équipe de 12 chirurgiens de l’hôpital Amrita de Kochi lui a retiré la tumeur de pas moins de cinq kilos qui mesurait 20 x 15 x 10 cm, grâce à une intervention chirurgicale qui a duré 12 heures.

C’était en 2008 que la tumeur avait commencé à grossir sur la mâchoire inférieure de Majeed, formant une bosse énorme visible à l’extérieur, du côté gauche. L’épaisseur accumulée d’os compact et de tissu fibreux avait entraîné une défiguration et d’énormes difficultés pour déglutir et parler, sans parler du préjudice social. Le militant social aimé de tous qu’il était, vivait désormais reclus, confiné chez lui. Sa famille et lui dépendaient maintenant de la charité des autres, même pour la satisfaction de leurs besoins les plus élémentaires, car Majeed ne pouvait plus aller travailler et les gens commençaient à se moquer de son apparence.

Majeed avait été soigné dans un centre de cancérologie réputé du Kérala où on lui avait déjà retiré une partie de la mâchoire. Mais une récidive du cancer deux ans plus tard lui avait imposé une nouvelle intervention chirurgicale. Il y a trois ans, après quelques années de rémission, le cancer avait repris de l’autre côté de la mâchoire. Étant donné l’extension de la maladie et la difficulté de la reconstruction, on lui avait proposé une chimiothérapie palliative. Plusieurs cycles de traitement n’avaient pas empêché la protubérance de continuer à grossir, rendant la vie intolérable à Majeed. C’est à ce moment-là qu’il avait entendu parler d’une opération similaire effectuée à l’hôpital Amrita ; il avait alors décidé d’aller se faire soigner à Kochi.

L’équipe de chirurgiens était dirigée par le Dr Subramania lyer, président et professeur du service de chirurgie plastique et reconstructrice de la tête et du cou de l’hôpital. Écoutons-le : « L’examen au scanner PET a permis d’évaluer l’étendue de la maladie. Après avoir vu que la tumeur était circonscrite à la mâchoire, nous avons eu des discussions approfondies avec notre comité d’examen des tumeurs et envisagé un traitement curatif pour le patient. Majeed et sa famille ont choisi la chirurgie, en sachant cependant que le résultat risquait d’être assez mauvais sur le long terme en matière de contrôle de la maladie ou concernant l’aspect esthétique et fonctionnel. C’est l’une des plus grosses tumeurs de la mâchoire jamais répertoriée. La grosseur énorme entraînait de graves complications. Si cet état avait perduré, Majeed aurait perdu l’usage de sa bouche. »

La résection de la tumeur ainsi que la reconstruction de la mâchoire ont représenté un grand défi. Les chirurgiens ont dû pratiquer l’intervention sans risquer la vie de Majeed : pour cela, il fallait détacher la tumeur du crâne et mettre la mâchoire reconstituée en place. L’ablation de la tumeur s’est révélée compliquée du fait de son énormité et de son emprise sur la totalité de la mâchoire inférieure. Le patient a perdu une inquiétante quantité de sang, mais l’hémorragie a été maîtrisée en bloquant de façon temporaire les vaisseaux sanguins irrigant cette partie du visage.

Le Dr Subraya lyer a déclaré : « La tumeur a été retirée, et avec elle tout le reste de la mâchoire inférieure. La reconstruction a dû être planifiée méticuleusement. Un transfert micro chirurgical de l’os de la jambe de Majeed a été effectué pour reconstruire une mâchoire inférieure neuve. Le patient a retrouvé les fonctions lui permettant de manger et de parler normalement dans un délai de trois semaines après l’intervention chirurgicale. Les chirurgiens ont reconstruit ses lèvres, et il a pu quitter l’hôpital. La tumeur de Majeed a été entièrement retirée et il a commencé une chimiothérapie qui doit durer deux mois afin de prévenir les récidives. »

Une fois l’opération réussie, Majeed a commenté : « En raison de cette énorme tumeur qui me défigurait, ma vie tout entière s’était effondrée. J’ai commencé à rester à la maison car mon apparence repoussait les gens et l’on se moquait de moi. C’est un grand soulagement d’être débarrassé de cette tumeur au visage, c’est presque comme une seconde naissance. Si la tumeur n’avait pas été enlevée, ma vie aurait été menacée car le cancer se serait étendu ailleurs, y compris aux poumons. Je suis complètement débarrassé de ma tumeur. Je suis sincèrement reconnaissant envers les médecins de l’hôpital Amrita qui m’ont permis de retrouver une vie normale. »