(6 et 7 mai, temple Brahmasthanam de Trissur, Kérala – Tour de l’Inde 2016)

Amma a conduit un programme de deux jours à Trissur avec satsang (discours spirituel), bhajans (chants dévotionnels) et darshan (bénédiction sous forme d’étreinte).

Le Dr. P.V. Krishnan Nair, secrétaire de l’Académie Sangeeta Nataka du Kérala, le célèbre poète, Chovallur Krishnan Kutty, et Padmasree Sundar Menon ont accueilli Amma à Trissur.

Amma a distribué de jeunes plants d’arbres et des graines afin de promouvoir l’agriculture biologique dans chaque foyer.
À cette occasion, elle a souligné : « En y regardant de près, l’Inde d’aujourd’hui nous présente deux visages : un visage lumineux et heureux car nous faisons des pas de géants en matière de développement scientifique et technologique. L’autre visage reste dans l’ombre. C’est le laid visage de la pauvreté omniprésente, de l’analphabétisme, de la mauvaise santé, de la violence à l’égard des femmes et de la pollution de l’environnement. Le dédoublement de personnalité n’est jamais signe de bonne santé. Si nous voulons un monde fort et sain, ces deux visages doivent se fondre en une seule et belle figure. Alors plus personne n’aura faim. Plus personne ne sera sans toit. Plus personne ne mourra faute de soins appropriés. Si nous arrivons à conjuguer nos connaissances collectives, notre talent et notre compassion, alors nous verrons bientôt émerger un monde florissant baignant dans la paix, l’harmonie et la prospérité. »

Moins caniculaire qu’à Cochin, la chaleur restait cependant torride et insupportable pour de nombreux bénévoles. Moins d’une heure plus tard, il s’est mis à pleuvoir fortement avec des éclairs, des coups de tonnerre et des rafales de vent frais. Tout à coup, les visages se sont éclairés : il pleuvait à verse. Il y avait de l’eau partout, à tel point qu’Amma a fait éteindre les lumières et le groupe électrogène au sol.

Sous l’effet du vent, la pluie balayait la scène et Amma en train de donner le darshan. Imperturbable, elle a continué son « travail » : donner le darshan et apprécier la pluie – de plus en plus forte. Le vent chassait la pluie, la scène était trempée. Les bénévoles ont réussi à trouver un moyen de mettre Amma à l’abri du déluge : en se tenant debout tout autour d’elle sous des bâches placées sur leur tête. Amma a continué à donner le darshan.

Quoi qu’il arrive, continuez de faire ce que vous avez décidé de faire. Qu’il fasse chaud ou froid, restez persévérants et motivés. Quelle belle démonstration de ce principe, qu’Amma pratique tant chaque jour, jour après jour !

En présentant un éventail de spectacles culturels, les enfants de l’école Amrita Vidyalayam ont ajouté une note divertissante. Au programme, il y a eu, entre autres, une remarquable démonstration de yoga et une Ottam Tullal (danse traditionnelle du Kérala).

À la fin du darshan du second jour, Amma a chanté un chant de Holi (fête des couleurs) pour conclure le Tour de l’Inde 2016. Prochaine étape : les États-Unis.

Découvrez le programme de Trissur en images