Lundi 9 octobre a été fêté le 64e anniversaire d’Amma. Les célébrations ont mis l’accent sur l’élargissement et l’approfondissement des œuvres caritatives de son ONG, le Mata Amritanandamayi Math (MAM), dans des domaines comme l’éducation, l’hygiène publique, le logement et la santé pour les populations défavorisées.

« Amma n’a aucune envie de célébrer son anniversaire, a-t-elle déclaré. Je suis néanmoins reconnaissante du fait que, en cette occasion, de bonnes initiatives puissent émerger et diffuser une petite lumière d’amour dans les ténèbres d’au moins quelques vies. Lorsque nous faisons quelque chose pour soulager la peine des autres, nous pouvons à ce moment-là créer au moins une petite onde de joie – tout à la fois intérieure et extérieure – dans les vies de ces personnes. »

De nouveaux projets ont été inaugurés et d’anciens projets poursuivis.

Les nouveaux projets :

  1. Accès à l’eau courante à Pandori, Jammu
  2. Formation à l’alphabétisation numérique de plus de 1 000 personnes au sein de populations tribales
  3. Logements gratuits pour 37 Kéralais démunis
  4. Construction de 8 000 toilettes au Kérala

Les projets poursuivis :

  1. Remise du prix Amrita Keerti Puraskar au Dr Lakshmi Kumari (une statuette de la déesse Saraswati et une somme de 1616 euros).
  2. Remise du premier des 1 000 vélos électriques (e-Cycles) – capables de générer et stocker de l’électricité par le biais d’une dynamo et d’un panneau solaire grâce auquel il est possible d’alimenter un logement en électricité.
  3. Remise de certificats aux diplômés du programme de formation en agent santé et des cours de couture et de broderie dispensés par le MAM.
  4. Distribution de saris à 500 000 femmes participant à divers programmes humanitaires du MAM. Amma a remis elle-même les quelques premières centaines de saris.
  5. Amma a célébré le mariage de 54 couples qui n’auraient pas eu les moyens de financer une cérémonie traditionnelle sans l’aide du MAM, en leur offrant les bijoux en or et les tenues de mariage nécessaires.

Des douzaines de responsables politiques, sociaux et chefs spirituels issus du Kérala et d’autres États étaient assis sur la scène à côté d’Amma, inaugurant ensemble plusieurs projets caritatifs d’Amma. Parmi eux figuraient :

–Des chefs spirituels – dont Sa Grâce, le très vénéré Philipose Mar Chrysostamv ; Mar Thoma Valiya Metropolitan ; Swami Prakashananda, directeur du Sivagiri Math et Swami Gururethnam Jnana Thapaswi, secrétaire de l’ashram de Santhigiri.

–Des responsables politiques et sociaux – dont le professeur P.J. Kurien, vice-président du Rajya Sabha ; Jual Oram, ministre des affaires tribales de l’Union ; Y.S. Chowdry, ministre d’État des sciences et technologies et sciences de la terre ; Satyapal Singh, ministre d’État de l’enseignement supérieur ; K.C. Venugopal, député et secrétaire général du comité du parti du Congrès et député ; Shyam Jaju, vice-président national du parti Bharatiya Janata ; Pramodh Madhwaraj, ministre de la pêche, de l’autonomisation des jeunes et des sports (État du Karnataka) ; Ramesh Chennithala, chef de l’opposition à l’Assemblée législative du Kérala ; Oommen Chandy, ancien premier ministre du Kérala; M.K. Raghavan, député ; O. Rajagopal, député ; Thiruvanchoor Radhakrishnan, député ; P.C. George, député ; R. Ramachandran, député ; V.S. Sivakumar, député ; Prasad Gaonkar, député de Goa ; Suresh Gopi, député de Rajya Sabha ; P.K. Krishnadas, du BJP (parti politique au pouvoir), membre du Comité exécutif national ; R. Chandresekharan, président de l’INTUC ; et Mme Jagadamba professeure, présidente du Panchayat (gouvernement) du district de Kollam.

À son arrivée, Amma a également été décorée d’une guirlande par Padmsri Sobhana, une actrice et danseuse indienne célèbre, qui a exécuté une danse Bharatanaytam (danse traditionnelle) pour le plus grand plaisir des dévots.

Le principal disciple d’Amma, Swami Amritaswarupananda Puri, vice-président du MAM, a réalisé la Sri Guru Pada Puja (rituel védique), avant qu’Amma ne soit décorée par l’ensemble de ses disciples monastiques. Amma a ensuite fait son discours annuel d’anniversaire, au cours duquel elle a souligné l’importance de rester attaché à sa culture et de respecter la nature.

Amma a également béni les centaines de milliers de dévots venus recevoir son étreinte maternelle.

Des villageois, membres de 13 organisations spirituelles à but caritatif, sont venus remettre le purna kumbha (offrande traditionnelle pour invoquer l’abondance) à Amma en signe de respect.

Pendant le darshan (bénédiction sous forme d’étreinte) d’Amma, divers programmes culturels ont été présentés par les étudiants des établissements Amrita. Des musiques et danses traditionnelles ont agrémenté ces événements. Les Baduagas, population tribale du sud de l’inde, ont enflammé la foule avec leurs danses. Amma était très contente. Les ambassadeurs de Matruvani (revue spirituelle mensuelle éditée à l’ashram d’Amma) ayant recueilli le plus grand nombre d’abonnements ont également été récompensés par Amma. Chaque année, à l’occasion de l’anniversaire d’Amma, le darshan se poursuit tard le lendemain matin. Cette année n’a pas fait exception à la règle : à la clôture du programme officiel des célébrations de son 64e anniversaire, Amma est restée sur scène le temps nécessaire pour étreindre individuellement chaque personne présente et le darshan s’est terminé à 10h20.

Extraits du message d’anniversaire d’Amma

« L’Inde est l’un des pays qui se développe le plus rapidement. Nous avons besoin de ce développement mais il doit être durable et basé sur la culture et le respect de la nature. Aucun progrès effectué à l’encontre de la culture ou de la nature ne peut réussir. Si l’on coupe la ficelle d’un cerf-volant en vol, celui-ci continuera d’abord à s’élever mais bientôt il piquera vers le sol. Il pourra même atterrir et se déchirer complètement sur des buissons épineux. Le respect de la nature et la culture devrait être tout aussi vital que le souffle pour tous les indiens.»

Amma a également mis l’accent sur les divers points faibles du concept de progrès selon la société : « Par le passé, chacun faisait pousser dans son jardin des neem amers appelés aussi arbres aux mille vertus. Nous n’en plantons plus du tout mais leur amertume a rempli nos paroles et nos actes. Par le passé, les gens n’avaient pas de montres mais trouvaient malgré tout le temps de tout faire. Aujourd’hui, même les enfants ont une montre et pourtant personne n’a le temps de rien. Tout un chacun a des tas d’amis sur Facebook et pourtant les gens se sentent plus seuls que jamais. Les grands espaces extérieurs de jeux se sont réduits aux pauvres écrans de nos téléphones portables et de nos téléviseurs.»

Amma a conclu son discours en mettant l’accent sur l’importance de cultiver la compassion pour tous les êtres et l’esprit de service. « Construisons nos vies à partir de la compassion. Ne perdez jamais une occasion de servir. Le monde entier porte son regard sur ceux qui ont à cœur de servir de manière désintéressée. N’infligeons pas de cicatrices à notre mère la terre. Au contraire, semons des fleurs dans sa chevelure. Amma prie l’Absolu pour que les fleurs de l’innocence et du service désintéressé ne se fanent jamais dans la vie de tous. »

Découvrez les photos de l’anniversaire d’Amma