(2 mai 2015, Ernakulam, Kerala)

Amma a inauguré le festival « Sri Narayana Darshan Utsavam » 2015, organisé par le Sri Narayana Dharma Paripalana de Kunnathunadu (organisation éducative privée inspirée par Narayana Guru – sage considéré comme un saint au Kérala).

Reçue solennellement sur les lieux de la cérémonie, Amma a visité le temple dédié à Sri Narayana Guru et y a pratiqué l’arati (cérémonie de clôture d’un rituel religieux hindou avec offrande de la flamme).

Parmi les autres personnalités invitées pour l’événement, il y avait Vellappily Natesan, secrétaire général du Sree Narayana Dharma Paripalana (SNDP) Yogam ; Ramesh Chennithala, ministre des affaires intérieures et de la sécurité de l’État du Kérala ; KK Karnan, président du SNDP de Kunnathunadu et P. Balan Menon.

Amma a allumé la lampe et inauguré l’événement. Dans son allocution, elle a déclaré : «  Gurudevan est un mahatma qui a sauvé toute une société qui commençait à partir à la dérive. En réalité, Gurudevan a tout bonnement mené une autre guerre sur le Kurukshetra (champ de bataille qui, d’un point de vue philosophique, représente le lieu du combat à la fois intérieur et extérieur du héros Arjuna, tiraillé entre ses ombres temporelles et sa partie lumineuse atemporelle. Le kurukshetra devient ainsi une image des obstacles et des choix que chaque homme doit affronter pour accomplir son destin). Mais Gurudevan n’a pas pris les armes, il s’est battu en obéissant au dharma (devoir) et en toute conscience de sa sadachara (conduite juste). Ainsi positionné, il a combattu sans merci les superstitions et les perversions de la société. En lui se conciliaient la force mentale, la sagesse spirituelle et l’action intrépide.

La prière composée par Gurudevan, le « Daivasatakam », contient les secrets des voies de la bhakti (la dévotion), du jnana (la connaissance) et du karma (l’action). La prière n’est pas un moyen pour l’individu de combler ses désirs égoïstes. C’est un appel déchirant venu du plus profond du cœur adressé à l’énergie supérieure pour qu’elle accorde paix, joie, prospérité et abondance à tous les êtres. C’est seulement ce type de prières qui bénéficiera aussi bien à l’individu, à la société et à tous les êtres vivants. La prière est une pratique spirituelle dont le but est d’aimer et de servir tous les êtres vivants sans colère ni haine, en considérant tout comme les multiples manifestations de l’unique puissance divine. »

Après son discours, Amma a invité tout le monde à méditer et prier pour la paix dans le monde.

Découvrez le festival en photos