(Vrindavan, Uttar Pradesh, le 8 avril – Tour de l’Inde 2016)

Au cours du programme public donné par Amma à l’ashram Fogla de Vrindavan, Amma a reçu sur scène un chaleureux accueil de la part d’une soixantaine de saints hommes et de sages de Vrindavan. Leur reconnaissance de la place spéciale qu’Amma occupe dans la lignée des maîtres spirituels de l’Inde a marqué un moment historique. Leur geste a montré qu’ils pouvaient dépasser leurs propres valeurs traditionnelles et leur contexte culturel pour voir le rayonnement d’Amma.

Le programme public d’une journée à Vrindavan coïncidait avec le jour du nouvel an dans le calendrier indien (Vikram Samvatsara) ainsi qu’avec la fête de Chaitra Navaratri – les neuf jours du festival de Devi.

En accueillant Amma à Vrindavan, M.Vineet Narayan, Président de la Fondation Vraj, a plaidé : « Tous les habitants de la région de Vraj sont affligés de l’état de la rivière Yamuna. Yamuna est la sœur de Yama (dieu de la mort) et la favorite de Sri Krishna. Les habitants du Vraj se servent de la Yamuna pour les rites funéraires, contrairement à d’autres qui se rendent au Gange. Les temples de la région de Vraj se servent de l’eau de la Yamuna pour leurs ablutions rituelles. Cela fait des années que nous nous battons pour nettoyer la Yamuna, mais personne ne nous écoute. Nous, peuple de Vraj, demandons l’aumône pour sauver la Yamuna, » a-t-il conclu les larmes aux yeux.

La rivière Yamuna, autrefois l’une des artères vitales de l’Inde et toujours considérée de nos jours comme l’une des sept rivières sacrées en l’Inde, est extrêmement polluée.

Govindananda Teertha Maharaj, un autre Sannyasi (renonçant) – fondateur du Seva Mangalam –   a rendu hommage à Amma en l’implorant en ces termes : « Lorsque quelqu’un prend refuge à tes pieds et reçoit ton étreinte, il devient un avec ton énergie qu’il emporte avec lui à tout jamais et tout chagrin disparaît. Lorsque tu poses ta main sur la tête de quelqu’un, son esprit s’illumine. A mon tour, j’aimerais donc également t’adresser une prière : tu as pris dans tes bras des millions de personnes et leur a accordé ta bénédiction. La rivière Yamuna est un lieu de foi pour un milliard 250 millions de gens. Je te demande de bien vouloir étreindre aussi la rivière Yamuna, ce qui sera également source de bénédiction pour tous les habitants de la région de Vraj. Ainsi grâce à la puissance de ta bénédiction et à la volonté du gouvernement indien, le projet pour la Yamuna pourra être réalisé. De nombreux projets ont déjà été annoncés par le passé, mais aucun ne s’est concrétisé. Nous fondons tous nos espoirs sur l’accomplissement de ce souhait grâce à ta visite à Vrindavan. S’il te plaît, accepte ce projet. »

Padmanabh Goswami a accueilli Amma au nom de tous les temples et a déclaré : « Le Gange accorde la libération, mais c’est la rivière Yamuna qui réunit les pieds de Radha et de Krishna. Nous aussi sommes responsables de l’état de la Yamuna. Jusqu’à il y a 15 ou 20 ans, tous les temples de Vrindavan utilisaient l’eau de la Yamuna pour les libations rituelles, pour cuisiner et comme eau pour la puja (rituel religieux). À présent, en tant qu’autorités référentes des temples, nous avons demandé que l’on cesse de prendre l’eau de la Yamuna pour ces usages. Non seulement les habitants de Vrindavan mais aussi tous les pratiquants du Sanathana Dharma (autre nom de l’hindouisme) t’implorent aujourd’hui de rendre à la Yamuna sa pureté d’origine. Amma, je t’en prie, comprends la douleur et l’inquiétude dans le cœur des habitants de la région de Vraj. Nous sommes tous avec toi, Amma. »

Gopal Sharan Devacharya Maharaj, représentant le réseau des 108 temples Radha-Golok Nath a conclu : « Amma est l’incarnation de la mère Yasoda (mère adoptive de Krishna). Amma, tu as vu la douleur de tous les saints hommes de Vraj, une douleur exprimée par les larmes des précédents orateurs. »

Phool Gold Vihari Maharaj, s’exprimant au nom de tous les saints hommes et sages de Vrindavan, a déclaré à son tour : « Je t’en prie Amma, étreins notre rivière Yamuna. Elle a besoin de ton aide. Puisses-tu la nettoyer comme tu as aidé à nettoyer le Gange sacré et la rivière sacrée Pampa. »

Chacun des sages qui a pris la parole sur scène ce jour-là a exprimé la même requête envers Amma : nettoyer la rivière Yamuna.

Contrairement à son habitude mais fidèle à la tradition de Vrindavan, Amma a commencé son satsang (enseignement spirituel) en appelant « Radhe Shyam… ».

Voici sa réponse aux ascètes : « Personne ne peut y arriver tout seul. Il faut s’y mettre tous ensemble. Il faut que les particuliers arrêtent de rejeter les eaux sales à la rivière et que les industries cessent d’y déverser leurs déchets. Il est urgent de construire des toilettes et de sensibiliser les riverains. Il faudrait qu’il y ait des alternatives au rejet des déchets industriels et donner des subventions aux usines pour leur permettre de mettre en place ces solutions alternatives. Celles qui ne suivent pas les règles devraient être sanctionnées. On pourrait par exemple leur couper l’eau et l’électricité ou leur infliger une amende. Il y a un réel besoin de sensibilisation. Amma va aussi faire ce qu’elle peut. »

Après son satsang, Amma a chanté de nombreux bhajans (chants dévotionnels) à Krishna. Le public a participé activement et avec plaisir, entre deux « Radhe Shyam ».

Puis Amma a procédé à une remise de saris aux femmes du village de Ral, l’un des 101 villages adoptés à travers toute l’Inde dans le cadre du projet Amrita SeRVe (projet villages autonomes). Amma a également distribué de jeunes arbres aux enfants de ce village, les encourageant à reboiser.

Au cours du darshan (bénédiction sous forme d’étreinte), les dévots ont présenté divers spectacles à caractère culturel, presque tous inspirés par les jeux divins de Krishna.

Le décor floral du fond de scène représentait une hutte en lianes construite pour Krishna par Radha et ses amies avec des feuilles et des fleurs. Les organisateurs du programme ont fait la même chose pour Amma, en décorant le fond de scène avec des feuilles, des fleurs et des portraits de Radha, de Krishna et d’Amma.

Plus qu’un événement marquant, la visite d’Amma à Vrindavan fut un moment historique à de nombreux égards : il s’agissait de la première visite d’Amma à Vrindavan en près de trente ans, saluée par plusieurs centaines de dévots. Tant de résidents d’Amritapuri avaient fait le pèlerinage pour être avec Amma à Vrindavan que c’était comme si on avait soulevé Amritapuri pour le transporter tel quel sur le lieu de naissance de Sri Krishna. La reconnaissance témoignée par les saints hommes et les sages de Vrindavan envers Amma a été remarquable. Et pour les dévots d’Amma qui s’efforcent tous d’éprouver envers Amma la dévotion de Radha envers Krishna, ce moment fut comme un rêve devenu réalité, empreint de profondeur et chargé de sens… sur le lieu même où l’éternel lien qui unit Radha à Krishna continue de vibrer pour des milliers d’années. Radheee…Shyam !

Découvrez le programme de Vrindavan en images