Samedi 17 juin le Centre Amma-Ferme du Plessis a eu la joie de fêter la Journée Internationale du Yoga avec la présence d’un soleil resplendissant, comme pour nous rappeler que la pratique du yoga est là pour nous guider vers la lumière et la conscience. Les fleurs, les arbres, la nature ont donné le plus beau, dans un don inconditionnel, et l’énergie du lieu a guidé chacun des enseignants de la région à transmettre avec douceur et bienveillance.

Durant la matinée, nous avons alterné pratique du hatha yoga (pratique posturale) et séquence de mudra (gestuelle symbolique des mains), d’ayurvéda et de yoga nidra.

Notre intention cette année pour la Journée Internationale du Yoga était d’inviter les professeurs de yoga des alentours, avec leurs élèves, pour faire plus ample connaissance, créer du lien, mettre le lieu à leur disposition pour une journée de partages.

C’est une centaine de participants, venant pour la plupart des environs, qui ont ainsi pu découvrir différentes approches du yoga, toutes traditionnelles.

Karine a proposé la découverte du yoga Iyengar. À travers un enseignement précis, très à l’écoute du corps, des sensations des placements, les participants ont pu percevoir que la concentration sur une partie du corps, un alignement est une pratique qui mène vers un état de grande présence.

Corinne, Marianne et Annick, qui s’est spécialisé dans l’enseignement auprès des corps « déglingués », ont proposé une approche progressive (Viniyoga, approche Desikachar), qui s’adapte à la personne et nous rappelle que le yoga est avant tout un travail sur l’esprit, la force mentale, plus qu’un travail acrobatique et accessible aux seules personnes jeunes et souples.

Luc a fait 300 km pour proposer l’enseignement de Sivananda. À travers son parcours d’ancien d’hyperactif,  il nous a montré à quel point le travail des postures peut nous amener à modifier nos façons d’être au monde. Martial, jeune enseignant d’un village voisin, était dans cette même démarche.

Le yoga nidra proposé par Benoit d’Orléans, thérapeute, disciple d’Arnaud Desjardins, ayant une longue démarche derrière lui, a ouvert pour certains la porte d’un nouvel univers relié à d’autres plans pendant que Marie, dans son atelier ayurveda, a préparé devant les novices le fameux ghee (beurre clarifié) en énumérant ses 1000 vertus. Dans l’atelier d’Annick sur les mudras, les mains, ce prolongement du cœur qu’Amma nous invite à actionner dans le séva (le service désintéressé) ont pris des formes en connexion avec le souffle afin de faire circuler l’énergie dans les nadis (canaux subtils) à travers les corps pour les remplir d’une nouvelle force.

La grande session officielle a eu lieu dans le grand hall sous la guidance de Sreemati. Selon le retour des participants, la conjugaison des ondes positives de tous dans les salutations au soleil, les postures de l’arbre, de la montagne, du cobra, un seul souffle commun, dans un aller-retour constant entre le corps et l’espace, l’effort personnel et la grâce ont fait de cette séance un moment d’ouverture et de joie particulièrement apprécié.

La journée a été un enchantement pour le centre, les participants, et nous a donné l’envie de reconduire cet événement sous forme de festival pour l’été 2018.

Après 3 heurs de yoga (pour les plus aguerris),  il était temps de partager un repas indien dans le parc afin de nourrir le corps mais aussi d’échanger et de partager.

Cette belle journée s’est continuée l’après-midi avec les témoignages riches, authentiques et parfois bouleversants, des enseignants et du public. Ils ont été suivis par une longue méditation guidée par Bri. Dipamrita, qui a rempli le hall d’un dense silence de paix et de détente. Le fameux goûter d’Odette et quelques chants (bhajans) ont terminé cette célébration dans une atmosphère de joie et de lumière.

Découvrez les photos de la Journée Internationale du Yoga