325 foies transplantés en 10 ans à l’hôpital Amrita

Le 29 juillet 2014

Des receveurs de greffes du foie et leurs donneurs respectifs se sont réunis à l’hôpital Amrita des Sciences Médicales à l’occasion du 10ème anniversaire de l’Unité de Greffe du Foie Amrita.

La greffe est le seul traitement disponible pour guérir les malades atteints d’une pathologie aiguë ou chronique du foie. Près de 90% des patients ayant subi une greffe du foie à l’hôpital Amrita survivent à l’opération, se remettent à vivre normalement et sont en bonne santé.

Shyju K.K. est journalier de métier. Certains jours, il a du travail, d’autres pas. Lorsqu’il est devenu clair que son jeune fils Shamin avait besoin d’une greffe de foie pour survivre, Shyju savait qu’il ne pourrait jamais faire face à la dépense. Cependant, au lieu de perdre espoir, il est allé directement trouver Amma et lui a demandé de l’aide. Amma a fait le nécessaire pour que Shamin puisse bénéficier de la greffe dont il avait besoin. Le petit Shamin a maintenant un foie en bon état et une longue vie devant lui.

Au cours des 10 dernières années, l’hôpital Amrita a réalisé 325 greffes du foie – dont 85 uniquement l’année dernière. Le plus jeune patient était âgé de cinq mois. Les malades bénéficient d’une greffe sans considération de leur capacité à payer ; l’hôpital Amrita a dépensé plus de 19 crores de roupies (environ 2,5 millions d’euros) afin d’offrir des greffes du foie aux malades défavorisés.

A l’occasion de la célébration du 10ème anniversaire de l’Unité de Greffe du Foie, étaient présents le Ministre de la Santé du Kerala, V.S. Sivakumar, ainsi que le célèbre acteur et producteur de films,  vivant au Kerala, Padmasree Mohanlal. Au cours d’une allocution, ce dernier a déclaré qu’il ferait don de ses organes à son décès et a vivement encouragé chacun à l’imiter. Le Ministre de la Santé a souligné que le nombre de demandeurs actuellement en attente d’une greffe excédait largement le nombre de donateurs. Il a insisté pour que les familles dont l’un des membres était en état de mort cérébrale acceptent de faire don de ses organes afin de donner à des malades en attente d’une greffe une chance de survie.

La première greffe du foie réalisée au Kerala a eu lieu à l’hôpital Amrita en 2004.