Amma signe la Déclaration Universelle des Chefs Religieux contre l’Esclavage

(2 décembre 2014, Cité du Vatican, Rome)

Sri Mata AmritanandamayiDevi, représentante spirituelle de la tradition Hindoue et figure humanitaire connue à travers le monde sous le nom d’”Amma” a rejoint ce matin Sa Sainteté le Pape François au Vatican, en compagnie de dix autres chefs religieux venus du monde entier, afin de signer une déclaration contre le trafic d’êtres humains et l’esclavage.

Les autres chefs religieux présents étaient : Justin Welby, Archevêque de Canterbury, Primat de l’Eglise d’Angleterre et chef spirituel de la Communion Anglicane, le Maître Zen Thich Nhat Hahn (representé par Soeur Chân Không), leCheik Mohamed Ahmed El-Tayeb, le Grand Imam d’Al-Azhar (représenté par le Dr. Abbas Abdalla Abbas Soliman, sous-secrétaire d’État d’Al Azhar Alsharif), le Grand Ayatollah Mohammad Taqi al-Modarresi, le Grand Ayatollah Cheikh Basheer Hussain al Najafi (représenté par le Cheikh Naziyah Razzaq Jaafar, conseiller spécial du Grand Ayatollah), le chef Musulman Imam Omar Abboud, le Moine Bouddhiste Malaysien Ven. Datuk Kirinde Dhammaratana Nayak Maha Thero, Sa Sainteté Bartholomée Ier, Archevêque de Constantinople et Patriarche œcuménique (représenté par son Éminence le Métropolite Emmanuel de France), le Rabbin David Rosen, KSG, CBE et le Rabbin Abraham Skorka, coordinateur de la communauté Juive en Amérique du Sud.

La signature de la Déclaration Universelle des Chefs Religieux contre l’Esclavage est une initiative historique, une initiative commune pour mettre fin à cette tragédie d’ici 2020. Elle rassemble des congrégations de sympathisants et de membres représentant plus de la moitié des habitants du monde.

Amma a commenté cet événement :

“Nous sommes honorés et reconnaissants envers sa Sainteté le Pape François, qui nous a rassemblé ici aujourd’hui sous les auspices du Réseau Mondial pour la Liberté (Global Freedom Network). Je suis optimiste quant au fait que les grandes religions du monde se réunissent, inspirant des actions à la fois concrètes et spirituelles pour la société et mettant ainsi fin à l’horreur de l’esclavage et du trafic d’êtres humains.

Les effets désastreux de l’esclavage humain font des ravages dans toutes les nations et au sein de toutes les religions. Les victimes sont exploitées et souffrent affreusement. Leur douleur physique ou mentale est identique, quelle que soit leur langue, leur race ou la couleur de leur peau. Ces victimes sont simplement un groupe particulier d’êtres humains qui se débat dans les affres du désarroi et de difficultés émotionnelles.

Le mental humain a créé de nombreuses divisions au nom des religions, des castes, des langues et des frontières. Érigeons un pont d’amour pur, ouvert à tous, pour démolir ces murs artificiels construits par l’homme.’’

Le Pape François a commenté :

‘’ Inspirés par nos fois respectives, nous nous sommes rassemblés aujourd’hui pour une initiative historique et une action concrète : déclarer que nous allons travailler ensemble à l’éradication du terrible fléau qu’est l’esclavage moderne sous toutes ses formes. L’exploitation physique, économique, sexuelle et physiologique des hommes, femmes, garçons et filles entraîne aujourd’hui des millions d’êtres humains dans la déshumanisation et l’humiliation. Chaque être humain – homme, femme, garçon et fille – est une image de Dieu. Dieu est amour et liberté ; une liberté qui se donne librement dans les relations interpersonnelles ; chaque être humain est donc un être libre, dont la vie est vouée au bonheur des autres, vivant dans l’égalité et la fraternité. ‘’

L’Archevêque Justin Welby a commenté :

‘’ Les chrétiens croient que la vie divine a été vécue entièrement et uniquement par la chair et le sang d’un être humain, Jésus Christ, né par le biais de la coopération consentante de sa mère Marie. Nous sommes donc amenés à voir chaque être humain comme faisant partie du plan divin. Cela signifie qu’aucun corps humain ne peut, en aucune circonstance, être simplement un objet qui soit vendu, soumis au trafic ou à l’esclavage.’’

Rabbin Dr Abraham Skorka, Responsable Juif, Recteur du Séminaire Latino-Américain M.T. Meyer et Rabbin de la Communauté Benei Tikva:

“La sortie héroïque de l’esclavage en Egypte est une des composantes essentielles du Pentateuque, et l’un de ses messages centraux est que le courage et le sens profond sont inhérents au fait d’être une personne libre. De ce qui précède, il est clair que, dans une conception biblique, le fait de réduire quelqu’un à l’esclavage abime l’image de Dieu qui est présente en chaque être humain – et que seuls les individus qui peuvent être complètement et profondément libres peuvent rendre digne la condition humaine pour eux-mêmes et aux yeux de Dieu.”

Le Très Vénérable Datuk K Sri Dhammaratana:

‘’Le trafic d’êtres humains et l’esclavage sont si répandus qu’ils sont pratiqués dans le monde entier à des niveaux différents d’intensité.

Les chefs religieux jouent un rôle important pour travailler avec les gouvernements afin de mettre fin à ces activités néfastes. Je crois qu’ensemble, nous devons nous unir pour renforcer les poursuites et les enquêtes concernant les crimes liés au trafic et à l’esclavage. Nous devons nous assurer que tous aient les mêmes droits humains et que chacun puisse vivre la vie qu’il mérite. ‘’

Mohamed Ahmed El-Tayeb, Grand Imam d’Al-Azhar (présenté par le Dr. Abbas Abdalla Abbas Soliman, représentant d’Al Azhar), Chef religieux Musulman­­

‘’ Jamais l’Islam n’a cautionné l’esclavage entre des peuples qui viennent du même père, Adam, et de la même Mère, Eve. Toutes les formes d’esclavage sont considérées comme répréhensibles d’après la Loi Islamique. Les institutions religieuses et celles défendant les droits de l’homme, les autorités et differentes organisations doivent travailler pour les abolir et pousser les pays à mettre en place des lois et des règles qui empêchent la privation de libertés.‘’

Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomée, Chef religieux Orthodoxe

‘’ Nous souhaitons vous assurer que nous nous joignons solidairement à vous dans l’engagement pour éradiquer les expressions modernes de l’esclavage, qui sont une disgrâce pour Dieu, un déshonneur pour l’humanité et par le biais de toutes ces victimes innocentes une dégradation de l’image et de la ressemblance avec notre Créateur céleste. »