Souvenons-nous de Dieu au début de chaque journée

(15 avril 2018, Amritapuri – Célébrations de la fête de Vishu, nouvel an dans le sud de l’Inde)

C’est avec beaucoup d’entrain que Vishu a été célébré partout dans l’ashram. La première chose que l’on voit ce jour-là : le Vishukkani (On met sur son autel une statue de Krishna, un concombre jaune, des mangues, des fruits du jacquier, tous les légumes disponibles, et des fleurs de cytise ; des demi-noix de coco évidées servent de lampes à huile. La composition comprend aussi un éventail à main en tissu amidonné et repassé, un ustensile pour verser l’eau, des bijoux en or, et un miroir posé au premier plan. Tous ces éléments sont mis dans un plat en cuivre jaune rempli de riz) .Plusieurs Vishukkani avaient été installés au petit temple, près de la maison d’Amma et sur la scène du grand hall. Sur l’autel, en plus du Vishukkani, se trouvaient des jeunes plants et des graines. En passant au darshan, chaque personne reçut un paquet de graines. En ce jour de fête, les dévots ont également reçu de jeunes pousses, ainsi qu’une pièce d’une roupie comme le veut la tradition.

Avant de donner le darshan, Amma a chanté une série de bhajans (chants dévotionnels) en l’honneur de Krishna et déclaré à l’intention de l’assemblée : « Telles les joyeuses fleurs dorées du cytise, la fête de Vishu remplit nos cœurs de joie. Vishu est un symbole de prospérité et d’abondance. Vishu nous transmet le message d’une culture agricole ancestrale qui vivait en harmonie avec la nature. Vishu nous transmet aussi le message de la dévotion, de l’abandon à Dieu et de la vision de Dieu en toute chose.

À l’aube du jour de Vishu, nous pensons à Dieu. Le message est : se souvenir de Dieu au début de chaque journée. Commencer la journée par une pensée positive, c’est garder cette motivation tout au long de la journée. Voilà pourquoi l’image de Dieu devrait être notre première pensée et devrait se refléter intérieurement dans notre miroir mental. Le miroir placé au sein du Vishukkani symbolise l’effort à faire pour tourner notre regard vers l’intérieur et effacer les impuretés de notre mental. Éveiller le souvenir intérieur de Dieu, c’est aussi débarrasser notre mental de ses impuretés.

Si le souvenir de Dieu ne s’éveille pas à l’intérieur, cela peut se révéler utile de l’éveiller extérieurement en contemplant l’image de Dieu chaque matin au réveil. Prenons ensuite la résolution de garder ce souvenir dans ce que nous faisons au quotidien. Priez pour obtenir un mental qui ne blesse personne ni en pensée, ni en paroles, ni par le regard. »

Amma donnant des paquets de graines en même temps que le prasad

Dans le cadre des festivités, les résidents de l’ashram ont donné des concerts de percussions tablas et des spectacles de danse.

Toutes les photos