L’hôpital Amrita pratique la chirurgie laser sur un fœtus pour sauver ses reins

(Kochi, le 27 juillet 2018)

Une femme de 28 ans de Thrissur, résidant actuellement à Dubaï, était venue, à sa 21ème semaine de grossesse, faire un contrôle de routine à l’Institut Amrita des Sciences Médicales, contrôle au cours duquel les médecins ont trouvé qu’une valve de l’urètre (le conduit qui transporte l’urine de la vessie à l’extérieur du corps) du fœtus obstruait le flux urinaire et causait des dommages aux reins. Une analyse de l’urine du fœtus a montré que les reins avaient encore une chance de récupération.

Les médecins de l’hôpital Amrita ont inséré une fibre laser dans un fœtus de 22 semaines qui présentait une obstruction du flux urinaire entraînant une détérioration de ses reins. La fibre laser a été introduite à travers l’abdomen de la mère dans la vessie du fœtus et l’obstruction enlevée. Le fœtus va bien maintenant.

« La situation aurait pu devenir fatale en l’absence de traitement. Il fut alors décidé de pratiquer une intervention chirurgicale sur le fœtus dans l’utérus maternel plutôt que d’attendre la naissance. Pendant l’opération chirurgicale qui a duré une heure, une fibre laser a été insérée à travers l’abdomen de la mère et son utérus jusqu’à la vessie du fœtus, et la valve obstructive a été enlevée en utilisant un laser. Cela a permis au fœtus de produire de l’urine normalement et aux reins de récupérer. Cela va aussi améliorer le développement des poumons », a dit Dr Mohan Abraham, chef du département de chirurgie pédiatrique de l’hôpital Amrita, qui menait l’équipe des chirurgiens.

« C’est un grand pas dans le traitement du fœtus, le rendant très abordable, une fraction seulement du coût de traitement rénal habituel. Actuellement, les destinations mondiales pour la chirurgie fœtale incluent des pays comme les USA, le Brésil, l’Espagne et le Royaume Uni. Grâce à cet exploit, l’Inde aussi s’est hissée sur la scène mondiale de la chirurgie fœtale », a dit le Dr Vivek Krishnan, professeur de médecine fœtale à l’hôpital Amrita.