Les parents exaucent tous les désirs de leurs enfants sans penser aux conséquences

(20 et 21 Avril, Trissur, Kérala – Tour de l’Inde 2018)

Amma est arrivée à Trissur pour deux jours de festival Brahmasthanam (temple spécialement consacré par Amma). Seule la pluie d’été du soir a adouci une chaleur écrasante. Malgré la canicule, la foule a afflué pour recevoir la bénédiction d’Amma.

Parmi les dons offerts à la ville de Trissur, Amma a distribué de jeunes plants aux membres du groupe Ayudh local (branche jeune inspirée par Amma) pour encourager de nouvelles plantations d’arbres.

Des certificats d’achèvement ont été décernés aux 6 conseils de village de Trissur, désormais approvisionnés en eau potable grâce au projet Jivamrita (adduction d’eau potable en milieu rural pour les villages les plus reculés de l’Inde) .

Des saris et des capitaux de départ ont également été remis aux membres du groupe d’entraide AmritaSree pour l’autonomisation des femmes.

Tout au long du festival, les enfants des écoles d’Amma de Trissur, Chavakkad et Cheruturuthi ont présenté divers programmes à caractère culturel.

Était également présente Annie Ribu Joshy, 17 ans, jeune étudiante de l’école d’Amma, championne d’une campagne anti-drogue. Elle a mis en garde près de 500.000 étudiants sur les effets nocifs des drogues et de l’alcool. « S’ils sont prêts à changer, je n’ai besoin que de deux heures pour les convaincre et les faire changer, » a assuré Annie avec confiance. Pour ce faire, elle a créé une ONG – Campagne anti-drogue. Amma a pris le temps de la récompenser.

A cette occasion, Amma a déclaré : « Les parents comblent souvent tous les désirs de leurs enfants, en espérant qu’ils réussiront dans la vie. Mais ils ne pensent pas aux conséquences d’une telle attitude. Nous devrions contrôler nos désirs, pour les empêcher de nous faire du tort. Les gens se réduisent à leur téléphone portable et à leur télévision. Ils se font des amis sur Facebook, mais du coup, ils s’isolent de la réalité. »

Figuraient parmi les personnalités venues souhaiter la bienvenue à Amma dans la ville : Therambil Rama Krishnan, ancien parlementaire de l’Assemblée du Kérala ; S. Jayaram, vice-président d’État du BJP (parti politique au pouvoir en Inde) ; Ajith Kumar, Inspecteur général de police ; Viswambaran, célèbre chef d’orchestre ; Padmasree Kalamandalam Shevamati, danseuse, maître et ambassadrice du Bharata Natyam, danse classique indienne.

Cette dernière a déclaré : « Amma est la lampe qui éclaire le mental sombre pour mettre les gens sur le chemin et les aider à orienter leur pensées dans la bonne direction. Elle nous apprend à aimer loyalement nos mères, pères, frères, professeurs, et à apprendre d’eux. Elle nous aide à distinguer le bien du mal et à avoir de bonnes pensées. Vous imprégner des enseignements d’Amma, c’est ce qui vous a tous poussés à venir. J’en suis fière. »

À la fin de deux jours de canicule et de darshans (bénédictions sous forme d’étreintes), Amma a chanté « Jai Mata Di Jai Jai Kar Bulavo… » avant de quitter Trissur pour rejoindre Cochin, dernière étape du tour.

Découvrez le programme de Trisser en images