Le siège social d’Embracing the World passe au bio

(Décembre 2015, Amritapuri, Inde)

Soudain des potagers bio se mettent à fleurir aux quatre coins de notre siège social à Amritapuri, en Inde, prenant Amma au mot quand elle dit qu’il est important, partout où c’est possible d’éviter les aliments traités chimiquement. Les légumes sains envahissent les toits en terrasse et la moindre petite allée.

Partout dans le monde, nos aliments sont de moins en moins sains ; en 100 ans, les sols agricoles ont perdu en moyenne 73% de leurs minéraux et oligoéléments à cause de l’érosion et de l’épuisement, ce qui a pour conséquence des aliments appauvris en nutriments. À cela s’ajoutent les résidus de pesticides que l’on trouve sur la plupart des fruits et légumes des magasins, lesquels s’avèrent présenter un risque cancérigène potentiel et être des perturbateurs hormonaux et nerveux. Notre nourriture est également devenue mauvaise pour la planète : une grande partie de ce que nous mangeons a fait des centaines, voire des milliers de kilomètres avant d’arriver dans notre assiette. L’agriculture mécanisée, la production de phytosanitaires et d’engrais, l’emballage et le transport sont tous très énergivores, contribuant de façon significative à l’émission de gaz à effet de serre et au réchauffement climatique.

Tous les mardis, Amma sert le déjeuner à tous les résidents d’ Amritapuri, et depuis un an ce sont des repas 100% biologiques. De nouveaux légumes figurent au menu : gombos, tomates, citrouilles, haricots, piments, épinards rouges, aubergines, choux et oignons, tous cultivés avec amour et sans pesticides.

« Amma a demandé de faire revivre l’agriculture ancienne – qui est biologique », a déclaré Brahmachari Gurudas (disciple monastique) , responsable du projet. Il a ajouté : « À Amritapuri, nous avons commencé à cultiver des aliments biologiques pour les repas du mardi d’Amma. »

Désormais nous cultivons également un jardin de plus de 4000m² près d’Amritapuri et nous avons des fermes encore bien plus grandes à Kalady, au Kerala et à Komban, dans le Tamil Nadu, qui produisent des milliers de bananes plantain, de noix de coco ainsi que du tapioca et de nombreux légumes.
« Nous prévoyons d’ici deux ans de produire tous les légumes consommés à Amritapuri – des aliments complètement biologiques », a affirmé Gurudas.
Il a ajouté gaiement : « Lorsqu’Amma voit les légumes biologiques que nous avons cultivés, elle arbore un large sourire ».

Amma recommande que chacun de nous essaie de cultiver lui-même les légumes qu’il mange au moins une fois par mois. En cultivant nos légumes bio, nous pouvons être sûrs que nous n’avalerons pas de pesticides et que les propriétés nutritives naturelles des légumes seront intactes. Mais au bout du compte, ce n’est pas parce que l’avenir de l’humanité est en jeu que nous nous prenons soin de la nature, c’est parce que c’est la bonne chose à faire. Quand nous perdons le sentiment que nous sommes connectés à la nature, nous commençons à l’exploiter et donc à la détruire. Cultiver ses légumes est un merveilleux moyen de rétablir cette relation précieuse mais oubliée.