Dignitaires et dévots à Delhi

(13 au16 mars, Delhi – Tour de l’Inde 2018)

Il y a 30 ans, le 5 mars 1988, Amma arrivait pour la première fois à Delhi en train. À l’époque, il y avait eu 20 programmes répartis à divers endroits de la ville.

La journée du 13 mars a revêtu un caractère particulier ; en effet Amma a passé une demi-journée à la base de la BSF (force armée de sécurité des frontières de l’Inde) de Delhi où 1000 officiers des forces armées parlementaires ont reçu sa bénédiction.

Cette année, 30 ans après son premier séjour à Delhi, Amma est restée six jours dans la capitale – dont deux ont été consacrés au Festival Brahmasthanam (temple spécialement consacré par Amma) de Delhi.

Pendant le festival, Amma a prononcé un enseignement spirituel, chanté une série de bhajans (chants dévotionnels), et guidé un rituel de visualisation en hindi.

Priyanka Singh Rawat, députée, était venue accueillir Amma avec des paroles amicales : « La présence et l’amour d’Amma nous procurent à tous beaucoup de réconfort et de force ». Priyanka a également demandé à Amma de la soutenir, de lui donner sa bénédiction et de bénir aussi tous les projets entrepris par le gouvernement pour renforcer l’Inde, rendre les femmes autonomes et créer une société qui vive dans la paix et l’harmonie.

Narendra Singh Tomar, ministre de l’administration territoriale des zones rurales, des mines et du développement rural, était également venu pour dédier le projet Jivamritam (d’adduction d’eau potable en milieu rural) aux habitants du village de Nagli Chandi. Il a remis l’attestation d’installation de la première unité à Ishwar Dayal, gouverneur du village.

Des groupes autogérés d’entraide ont également été lancés dans les États d’Haryana, du Rajasthan, de l’Uttarakhand et de l’Uttarpradesh, dans le but d’autonomiser davantage les femmes en milieu rural. Des subventions sous forme de capitaux de départ leur ont également été allouées dans le cadre d’une initiative destinée à les aider sur la voie de l’indépendance économique.

Amma a distribué de jeunes arbres et des graines aux membres d’AYUDH (branche jeunes inspirée par Amma), pour les encourager à jardiner bio. L’aile AYUDH de Delhi s’attache actuellement à promouvoir et défendre la cause de la protection de l’environnement ; pour verdir Delhi, ils ont adopté les parcs de l’agence d’urbanisme de Delhi, qu’ils entretiennent et où ils plantent des arbres.

S’adressant à l’assemblée, Amma a souligné que tant que nous serons incapables de maîtriser notre mental, la tristesse continuera à nous harceler et à nous abattre. Par contre, une fois le mental sous contrôle, aucun problème ni aucune tragédie ne pourront nous anéantir ni nous paralyser. Chaque action, chaque pensée et chaque émotion a sa propre vibration, a déclaré Amma. L’amour, la convoitise, la haine, la peur, la compassion sont des vibrations différentes qui ont la capacité d’affecter le monde qui nous entoure.

Lors des deux jours du festival, les enfants de l’école Amrita Vidyalayam fondée par Amma ont présenté divers programmes à caractère culturel. Les membres d’AYUDH ont également tenu un stand de vente de produits alimentaires pour récolter de l’argent au profit de leurs œuvres caritatives.

Comme Delhi est la capitale de l’Inde, de nombreux officiels sont venus recevoir le darshan d’Amma (sa bénédiction sous forme d’étreinte). Amma a également été invitée chez M. Venkaiah Naidu, vice-président de l’Inde, pour y rencontrer de nombreux dignitaires de Delhi. « Sri Mata Amritanandamayi Devi est une grande source d’inspiration pour ceux qui veulent faire quelque chose pour la société », a déclaré M Venkaiah Naidu lors de cette rencontre.

La fin des festivités et rencontres organisées à Delhi a mis un terme à la deuxième partie du tour de l’Inde 2018 mais pas à la tournée d’Amma. Elle a quitté Delhi pour la Malaisie et Singapour, où les dévots attendaient patiemment son arrivée.

Découvrez les photos de Delhi