Article sur le yoga par Amma paru dans Indian Times

Dans l’article suivant paru le 20 juin 2018, Amma nous partage sa sagesse :

https://blogs.timesofindia.indiatimes.com/toi-edit-page/jivatma-is-part-of-paramatma-says-yoga/

 » Le Jivatma fait partie du Paramatma, dit le yoga.

Yoga signifie réunir deux choses – fusionner. Pour certains ce sera la fusion du Jivatma dans le Paramatma – l’âme individuelle dans l’âme suprême – ou le dévot en Dieu. Mais en vérité, le yoga c’est justement le contraire. Le yoga n’est pas une réunion, c’est un éloignement. C’est s’éloigner de l’idée fausse que nous soyons séparés de Dieu.

En vérité, il n’y a eu, il n’y a et il n’y aura jamais que l’Unité. Il en est ainsi car il n’y a qu’un seul véritable Soi s’exprimant dans toute la création. Tous les êtres humains, toutes les montagnes, les rivières, tous les animaux, les plantes et les arbres ne sont que cet unique Soi véritable. Mais dans notre état actuel, nous sommes dominés par notre sens du « je » et du « mien ». Nos goûts et dégoûts sont si puissants que nous sommes incapables de comprendre la vérité de l’Unité. Donc nous pensons que nous sommes séparés les uns des autres et de Dieu.

Voici une histoire en guise d’explication. C’est l’histoire d’un enfant qui a perdu sa mère à la foire. Ne sachant pas quoi faire, il regarde partout autour de lui mais ne voit que des inconnus. Paniqué, il se met à courir. Mais où qu’il aille, il ne voit pas sa maman. Alors il tombe par terre en pleurs. Il pleure toutes les larmes de son corps. C’est alors qu’il sent que sa mère l’embrasse sur le front. En fait, le petit garçon ne s’était pas perdu du tout. Il n’était même jamais allé à la foire. Il était resté tout le temps dans les bras de sa mère. Il s’était endormi et faisait simplement un cauchemar dans lequel il ne pouvait plus retrouver sa mère. C’est la même chose en ce qui concerne cette soi-disant « séparation » d’avec Dieu – la mère universelle de tout.

Toutes les pratiques spirituelles – bénévolat désintéressé au service de la société, méditation, récitation de mantras ou étude des Écritures – servent à nous tirer de notre somnolence. C’est parce que ces pratiques nous rapprochent de Dieu que nous les appelons yoga.

De nos jours, la plupart des gens appellent yoga le hatha yoga – qui se sert d’étirements spécifiques et de postures comme moyens de méditation. Quand il est pratiqué convenablement, en conscience, ce genre de yoga peut être une pratique spirituelle très bénéfique. Dans le hatha yoga, quand on bouge et que l’on tient des postures, on essaie de rester conscient de chaque mouvement. En levant les bras, on essaie d’être totalement conscient du mouvement. Idem quand on baisse les bras. Grâce à cette conscience externe, on gagne aussi en conscience interne. Pratiqué de la sorte, le yoga n’est pas seulement une forme d’exercice qui améliore la santé, cela devient une pratique spirituelle authentique, qui favorise le développement mental et physique et rend notre esprit plus subtil et conscient.

En fait on peut dire de chaque action accomplie en conscience que c’est du yoga. Essayons de mettre autant de conscience dans tout ce que nous faisons que dans nos postures de yoga. Ainsi, nous réussirons à nous concentrer sur notre Soi véritable. Nous comprendrons qu’il n’y a jamais eu que la paix et l’unité.  »

Suivre Mata Amritanandamayi sur speakingtree.in