À PANDORI LES FEMMES PRENNENT CONSCIENCE DE LEURS DROITS

(10 décembre 2017 – Pandori, dans l’État du Jammu & Cachemire)

Dans le nord de l’Inde, à Pandori, petit village juste à la frontière avec le Pakistan, neuf veuves n’avaient jamais même entendu parler d’un système de retraites payées par le gouvernement auxquelles elles pourraient prétendre. Même en situation de pauvreté, elles n’avaient aucune idée de l’existence d’une source légale de revenus qui puisse les aider à vivre, ni des démarches à accomplir.

Barkha Rani, la nouvelle coordinatrice locale pour AMMACHI Labs à Pandori a réuni les femmes du groupe local d’entraide autogéré pour l’autonomie des femmes (SHG) pour les informer des programmes mis en place par le gouvernement en leur faveur. Barkha attira l’attention des veuves sur le programme national Gandhi d’allocations de retraite pour les veuves et promis d’aider les femmes éligibles à poser leur candidature.

Barkha avait partagé cette information dans l’objectif d’apprendre aux femmes leurs droits légaux en tant que citoyennes. Elle avait organisé des séminaires juridiques gratuits ainsi qu’une réunion sur la loi du droit à l’information. Il en a été de même dans les villages que nous avons adoptés partout en Inde, dans le cadre de notre programme de sensibilisation juridique destiné aux femmes des SHG.

Apprendre à connaître leurs libertés civiques est un levier essentiel pour l’émancipation de ces femmes. Au cours de ces réunions, elles sont informées des lois sur les violences faites aux femmes, le harcèlement sexuel, les abus sexuels sur mineurs, les mariages forcés et l’alcoolisme.

En prenant conscience de leurs droits, les femmes se rendent compte qu’il existe des solutions à beaucoup des difficultés qu’elles rencontrent dans leur vie – problèmes qui avaient souvent été ignorés par le passé.